Vatican

L’économe de Sainte-Marie-Majeure condamné pour «fraude qualifiée»

L’économe de la basilique romaine de Sainte-Marie-Majeure, Mgr Bronislav Morawiec, a été condamné en appel par le Tribunal suprême de la Signature apostolique, la plus haute juridiction du Saint-Siège, à deux ans de prison avec sursis pour «fraude qualifiée».

En 2009, le prêtre polonais avait ainsi acheté un appartement de 210’000 euros pour le compte de la basilique papale, par le biais d’une société fictive suisse. Le prélat polonais avait été condamné en deuxième instance à trois ans et deux mois de prison par le Tribunal de l’Etat de la Cité du Vatican, en novembre 2014, avant de faire à nouveau appel.

Graves irrégularités comptables et opérations fictives

L’affaire remonte à 2009, dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier à la Via dell’Olmata, Mgr Morawiec avait présenté de faux certificats afin d’obtenir de l’IOR (la banque du Vatican, ndlr) un montant de 210’000 euros. Lors de contrôles effectués en 2013, les vérificateurs se sont aperçu que le prélat ne faisait pas vraiment de distinction entre les comptes de la basilique dont il avait la charge et ses comptes personnels.

L’acte d’accusation parlait de graves irrégularités comptables et de budgétisation lacunaire, d’opérations fictives, d’absence de protocole pour la correspondance entrante et sortante, et d’un manque d’informations à l’archiprêtre et au chapitre de la basilique. Un autre chapitre du procès concernait une affaire de factures gonflées pour l’achat d’éditions précieuses de volumes de l’histoire de l’Eglise, là aussi selon un stratagème frauduleux mis en place par l’accusé.(cath.ch-apic/imedia/ami/bl/be)

 

Place de l'Esquilin à Rome avec la Basilique Sainte-Marie-Majeure
24 décembre 2015 | 09:01
par Jacques Berset
Partagez!