La basilique Notre-Dame de Guadalupe, à Mexico (Photo:Rosa Menkman/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY 2.0</a>)
International
La basilique Notre-Dame de Guadalupe, à Mexico (Photo:Rosa Menkman/Flickr/CC BY 2.0)

L'Eglise catholique admet l'expropriation de la Basilique de Guadalupe

09.04.2016 par Maurice Page

Ni l’épiscopat mexicain, ni l’archidiocèse de Mexico ne feront opposition contre la nationalisation de la basilique de Notre Dame de Guadalupe, rapporte, le 6 avril 2016, la presse mexicaine . L’église de pèlerinage, une des plus grandes au monde, devrait ainsi entrer prochainement dans le patrimoine immobilier fédéral du Mexique.

Le gigantesque complexe marial, construit en 1976, n’a jamais été inscrit au registre public comme propriété de l’Eglise catholique. En effet, le Mexique vivait encore à l’époque sous le régime de lois anticléricales héritées de la révolution du début du XXe siècle.  La nouvelle loi sur les associations religieuses et les cultes de 1992 prévoit que la propriété des églises construites avant cette date revient à l’Etat fédéral.

Si la propriété de l’église est remise au pouvoir public, son usage pour le culte reste néanmoins sous la responsabilité de l’archidiocèse de Mexico et de la conférence épiscopale.

Un des plus importants lieux de pèlerinage au monde

L’église de Notre-Dame de Guadalupe, construite dans la banlieue de Mexico est un des plus importants lieux de pèlerinage au monde. Elle accueille quelque 20 millions de pèlerins par an. Elle fait mémoire des apparitions de la Vierge, en 1531, à Juan Diego, un indigène. Son image se serait alors imprimée sur le manteau qu’il portait. Le pape François s’y est rendu lors de son voyage au Mexique en février dernier. (cath.ch-apic/ag/mp)


Les prêtres mexicains risquent leur vie pour protéger des migrants (© Jean-Claude Gerez)

Le Mexique, le pays le plus dangereux d’Amérique latine pour les prêtres

La croix de Ploërmel, en Bretagne, est menacée de démolition (Photo:Titem/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Une pétition polonaise en ligne pour défendre la croix de Ploërmel

Actualités ›