International

L'Eglise orthodoxe russe reste au calendrier julien

L’Eglise orthodoxe russe refuse toujours d’adopter le calendrier grégorien, rapporte le 30 décembre 2017 l’agence d’information allemande Katholische Nachrichtenagentur (KNA). «Je ne pense pas que le temps soit venu de discuter du calendrier», a déclaré dans la presse le métropolite Iouvenaly.

«La pertinence d’un changement dans ce domaine n’est pas du tout évidente», a affirmé le membre du Saint-Synode, la plus haute instance du Patriarcat de Moscou. Selon le dignitaire orthodoxe, l’histoire de la Russie au 20e siècle parle contre une réforme du calendrier.

Les communistes, après s’être emparés du pouvoir en 1917, avaient introduit le calendrier grégorien un an plus tard, en remplacement du calendrier julien, en vigueur jusque-là dans l’Empire russe. Parce que l’Eglise orthodoxe avait été persécutée par les bolchéviques, la majorité des fidèles considéraient qu’adopter ce calendrier équivalait à «pactiser avec des dirigeants impies». Ils l’avaient donc rejeté.

Noël en ordre dispersé

L’Eglise orthodoxe russe se réfère ainsi toujours au calendrier julien et célèbre la Nativité du Christ 13 jours plus tard que les catholiques et les protestants, le 7 janvier du calendrier grégorien. D’autres Eglises orthodoxes, telles que celles de Constantinople, d’Alexandrie, d’Antioche, de Roumanie, de Bulgarie, de Chypre, de Grèce, d’Albanie et de Finlande ont adopté le calendrier grégorien pour Noël. Concernant la célébration de Pâques, toutes les églises orthodoxes – à l’exception de celle de Finlande – continuent cependant de se baser sur le calendrier julien. (cath.ch/kna/rz)

 

Cérémonie orthodoxe russe à Zurich | | © Georges Scherrer
31 décembre 2017 | 16:52
par Raphaël Zbinden
Partagez!