Les 'dubia' des quatre cardinaux ont été publiés en raison de l’absence de réponse du pape

Les cardinaux auteurs des dubia  sur Amoris Laetitia ne désarment pas malgré le décès de deux d’entre eux. Avant d’être rendus publics, les dubia avaient d’abord été adressés au pape François et à la Congrégation pour la doctrine de la foi qui n’ont pas répondu, a affirmé l’un des signataires, le cardinal Walter Brandmüller, au site catholique traditionaliste anglophone OnePeterFive le 20 juin 2018.

En novembre 2016, avec Carlo Caffarra et Joachim Meisner, tous deux décédés en 2017, les cardinaux Raymond Burke, préfet émérite du Tribunal suprême de la Signature apostolique, et Brandmüller, ancien président du Comité pontifical des sciences historiques, avaient publié leurs interrogations – dubia – au sujet de l’exhortation du pape sur la famille (2016).

Toutefois, a expliqué le cardinal Brandmüller auprès de OnePeterFive, cette publication faisait suite à une lettre confidentielle adressée au pape François et au cardinal Gerhard Müller, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Ceux-ci n’ont jamais répondu, a-t-il affirmé, et «n’ont même pas accusé réception».

Lors d’un entretien accordé à l’agence Reuters paru le 20 juin, le pape François a déclaré avoir eu connaissance de ces dubia par voie de presse. «Cette façon de faire n’est pas ecclésiale, mais nous faisons tous des erreurs», a-t-il estimé.

En juin 2017, le blog Settimo Cielo, tenu par le vaticaniste italien Sandro Magister, avait révélé une seconde lettre des cardinaux au pontife. Ils y regrettaient l’absence de réponse à leur premier courrier et demandaient formellement une audience. Selon ces cardinaux, cette requête n’aurait pas été exaucée et le courrier serait à nouveau resté sans réponse. (cath.ch/imedia/xln/mp)

21 juin 2018 | 13:51
par Maurice Page
Amoris Laetitia (84), Dubia (17), schisme (24)
Partagez!