Suisse

Les Eglises suisses soutiennent les opérations de secours en mer

La Conférence des évêques suisses(CES) et le Conseil de l’Église évangélique réformée de Suisse EERS ont apporté, le 30 janvier 2020, leur soutien aux opérations de secours en mer menées par United4Rescue, dont l’Église protestante en Allemagne (EKD) est l’une des initiatrices.

Les chrétiens doivent être sensibles aux «naufragés de l’histoire qui arrivent sur nos côtes épuisés» et se mettre à leur service, a déclaré le pape François lors de l’audience générale du 8 janvier 2020, rappellent les évêques suisses. Bien qu’il ne s’agisse pas de sa pratique habituelle, la CES a accordé une contribution de 10’000 francs au projet.  

«Du point de vue chrétien, lorsque nous sommes confrontés à des personnes en situation de détresse parce qu’elles traversent la Méditerranée pour fuir la guerre, la pauvreté ou les changements climatiques, nous devons faire preuve de miséricorde et d’amour pour le prochain», indique de son côté l’EERS qui apportera aussi un soutien financier.  

Alors même que le sauvetage en mer est autant un devoir humanitaire qu’une tâche étatique, les missions européennes officielles sont de fait pratiquement bloquées. Des organismes privés ont donc pris la relève. Les besoins sont immenses: selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), parmi les 90’000 réfugiés et réfugiées qui ont tenté la traversée de la Méditerranée, 1’300 ont péri. «Que des êtres humains meurent sous nos yeux est inacceptable», estime Gottfried Locher, président de l’EERS.

L’alliance United4Rescue, dont l’Église protestante en Allemagne (EKD) est l’une des initiatrices, vise à rendre possible les opérations civiles de sauvetage en mer. Cette action est destinée à combler l’absence de fait d’opérations étatiques de secours. Le United4Rescue  pose quatre revendications: le droit au secours en mer, la décriminalisation du sauvetage en mer, des procédures d’asile équitables et des ports sûrs.  

Aide immédiate pour les réfugiés arrivés en Europe

L’alliance s’engage aussi pour les réfugiés arrivés en Europe: face aux conditions indignes qui règnent dans des camps plus que surpeuplés aux frontières de l’Europe, une réponse humanitaire immédiate s’impose. (cath.ch/com/mp)

SOS Méditerranée Suisse a affrété l'Aquarius en février 2016. | © Maud Veith/SOS MEDITERRANEE
30 janvier 2020 | 10:48
par Maurice Page
CES (228), EERS (6), Méditerranée (11), Réfugiés (302)
Partagez!