International

Les évêques chiliens ont remis leur démission au pape

Les évêques chiliens ont remis collectivement leur démission au pape François le 18 mai 2018, afin qu’il décide librement pour chacun d’entre eux, à l’issue de trois jours de réunion au Vatican. Les prélats demandent également pardon aux victimes d’abus sexuels de la part du clergé, mais aussi «au pape, au peuple de Dieu et à notre pays».

Dans leur communiqué final, les évêques annoncent avoir remis par écrit leurs charges «dans les mains du Saint-Père, afin qu’il décide lui-même et librement pour chacun» d’entre eux. Lors de cette conférence de presse, Mgr Juan Ignacio González, évêque de San Bernardo, et Mgr Fernando Ramos, évêque auxiliaire de Santiago et secrétaire général de la Conférence épiscopale, se sont exprimés au nom des 34 évêques chiliens réunis par le pape au Vatican du 15 au 18 mai.

Revenant sur les trois jours de discussion avec le Pape François, ils ont en effet expliqué avoir muri l’idée d’une renonciation à leur charge. «En sintonie complète avec le Saint-Père, il est approprié de déclarer notre disponibilité absolue à remettre nos charges pastorales dans les mains du Pape» ont-ils ajouté. «Tant que le Pape n’a pris de décision, chaque membre de la conférence épiscopale du Chili poursuit son travail pastoral» précisent-ils.

Ils expliquent également demander «pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et notre pays pour les graves erreurs et les omissions» qu’ils ont commises.

Persévérance des victimes

Les prélats chiliens remercient encore les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu’ils ont dû affronter, et malgré l’incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale.

Les évêques affirment encore remercier le pontife pour son écoute paternelle et sa correction fraternelle. Ils espèrent que ce chemin de changement guidé par le pape François sera une «pierre milliaire», pour rétablir la justice et contribuer à la réparation des dommages causés. Et donner un «nouvel élan» à la mission prophétique de l’Eglise au Chili. (cath.ch/imedia/ap/vatnews/bh)

Les évêques chiliens ont remis leur démission au pape. | © Catholic Church of England/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
18 mai 2018 | 15:13
par Bernard Hallet
Abus sexuels (668), Chili (152), pape (552)
Partagez!