Jair Bolsonaro assure la présidence du Brésil à partir du 1er janvier 2019 | Wikimedia
International
Jair Bolsonaro assure la présidence du Brésil à partir du 1er janvier 2019 | Wikimedia

Les évêques brésiliens très critiques envers le président Bolsonaro

10.05.2019 par Jean-Claude Gerez, correspondant de cath.ch en Amérique latine

A l’issue de leur 57e  Assemblée Générale, tenue du 1er au 9 mai 2019, à Aparecida, les 309 évêques du Brésil ont publié un ‘Message au peuple brésilien’ particulièrement critique à l’égard du gouvernement de Jair Bolsonaro.

Dans son message la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) met en garde “sur le choix d’un libéralisme exacerbé et pervers, qui déshydrate l’État au point de quasiment l’éliminer.” En ignorant les politiques sociales d’importance vitale pour la majorité de la population, on favorise l’augmentation des inégalités et la concentration des richesses, permettant ainsi aux plus riches de s’enrichir au dépend des pauvres, toujours plus pauvres, déplorent les évêques.

Lutter efficacement contre le chômage

Les évêques attirent également l’attention sur le chômage en hausse. Il concerne  aujourd’hui 13 millions de personnes, à rajouter aux 28 millions de personnes dans le secteur informel. “Cela montre que les mesures prises jusqu’à présent pour combattre ce fléau ont été inefficaces.”

Une violence insupportable

Le ‘Message au peuple brésilien’ s’inquiète aussi de la violence endémique. “À nos oreilles de pasteurs parviennent les pleurs des mères qui enterrent leurs enfants, des jeunes assassinés, des familles qui perdent leurs êtres chers, et toutes les victimes d’un système qui instrumentalise et déshumanise les personnes, dominées par l’indifférence.” Les féminicides, la violence dans les prisons et la criminalisation des défenseurs des droits humains, réclament des actions vigoureuses en faveur de la vie et de la dignité humaine.

Des réformes à faire avec  le peuple

Concernant les nécessaires réformes politique, fiscale et sur les retraites, pour les évêques “elles n’ont de légitimité que si elles sont conçues dans la perspective du bien commun et avec la participation populaire, de manière à répondre, en premier lieu, aux besoins des plus pauvres”.

“Le Brésil que nous voulons émergera de l’implication de tous les Brésiliens avec les valeurs contenues dans l’Évangile, comme source de vie, de justice et d’amour.”

La CNBB prête à ouvrir un canal de dialogue

Malgré ces positions très critiques envers le gouvernement, le nouveau président de la CNBB a néanmoins précisé qu’il allait demander à être reçu par le président Bolsonaro. Afin d'”ouvrir un canal de dialogue avec le gouvernement pour y discuter des thèmes autour de l’Église”. (cath.ch/jcg/mp)

 


L'association brésilienne Sao Martinho tente de redonner le sourire aux enfants des rues | © Oliver Kuhn/Caritas Suisse

Prix Caritas à l'aide aux enfants des rues au Brésil

Le navire hôpital 'Pape François' sillonnera l'Amazone | DR

Le navire hôpital 'Pape François' sillonnera l'Amazone

Actualités ›