Les évêques italiens se penchent sur les abus sexuels dans leur pays      

16.11.2018 par I.MEDIA

La question des abus sexuels sont au ″centre de l′attention de l′Eglise″ qui doit accueillir les victimes et les accompagner, a affirmé la Conférence des évêques italiens (CEI) dans un communiqué, à l′occasion de leur 72e assemblée générale au Vatican, le 15 novembre 2018.

Face au ″grave fléau des abus″, les évêques italiens ont dressé un bilan sur l’état de la protection des mineurs, ″dans une perspective de prévention et de formation″. Tous, est-il indiqué dans le communiqué, sont fortement conscients de la priorité à accorder aux victimes.

″Le problème de la protection des enfants et des adolescents contre les agresseurs sexuels revêt une grande importance pour les familles et la société dans son ensemble″, peut-on lire. C’est pourquoi la protection des mineurs est au centre de l’attention de l’Eglise qui a toujours eu à cœur l’engagement éducatif envers les plus jeunes.

Pas de chiffres des victimes

La révélation du scandale permet de faire triompher la vérité, a déclaré le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la CEI, au cours d’une conférence de presse organisée au Vatican le 15 novembre. Dans cette perspective, les victimes doivent trouver dans l’Eglise ″l’accueil, l’écoute et l’accompagnement″ dont ils ont besoin. Interrogé sur l’ampleur du phénomène en Italie, le cardinal n’a pas été en capacité de fournir des chiffres relatifs au nombre de victimes dans le pays.

Par ailleurs, l’assemblée générale des évêques italiens a approuvé la traduction italienne de la troisième édition du Missel romain. Le texte est maintenant amélioré ″d’un point de vue théologique, pastoral et stylistique″. Cette publication est selon la CEI ″une occasion de contribuer au renouveau de la communauté ecclésiale à la suite de la réforme liturgique″. (cath.ch/imedia/pad/rz)


Le Père Frederico Lombardi, ancien directeur du Bureau de presse du Saint-Siège (Photo: eglise.catholique.fr)

Abus sexuels: le Père Lombardi fustige "l'incroyable naïveté" de certains épiscopats

Mgr Gmür ne voit pas de lien entre homosexualité et abus sexuels | © Sylvia Stam

Mgr Gmür refuse de faire un lien entre célibat et abus sexuels

Actualités ›