Le 1er mai 2019, des manifestantes annonçaient la grève des femmes du 14 juin. Les femmes en Eglise se joindront au mouvement. | © Keystone
Suisse
Le 1er mai 2019, des manifestantes annonçaient la grève des femmes du 14 juin. Les femmes en Eglise se joindront au mouvement. | © Keystone

Les femmes romandes en Eglise s’associent à la grève des femmes

07.06.2019 par Bernard Hallet avec le “Courrier pastoral“

Le “Réseau des femmes en Eglise“, créé dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF), a choisi de s’associer solidairement à la Grève des femmes du 14 juin 2019. Elles présenteront une liste de revendications aux instances dirigeantes, rapporte le Courrier pastoral de l’Eglise catholique romaine de Genève (ECR).

“Les femmes sont majoritaires en Eglise et pourtant ce sont des hommes célibataires qui décident pour nous“, déplore Catherine Ulrich, assistante pastorale catholique et personne de référence à Genève pour la mobilisation des femmes catholiques en Eglise.

Les femmes romandes en Eglise veulent faire entendre leur voix à l’occasion de la Grève des femmes en Suisse. Elles seront dans la rue et interpelleront les instances dirigeantes catholiques pour demander une meilleure place des femmes au sein de l’Eglise catholique.

Les revendications portent notamment sur une plus grande réciprocité, plus de diversité et moins de cléricalisme, “parce que nous représentons la moitié du peuple de Dieu en marche“. “L’Eglise catholique gagnera encore plus en cohérence en accueillant pleinement la parole des femmes“, peut-on lire dans les revendications.

Réseau des femmes en Eglise

L’appel à la mobilisation est parti du “Réseau des femmes en Eglise“ qui a lancé le mouvement pour une action des femmes catholiques à l’occasion de cette journée de grève. De nombreuses Genevoises ont répondu à l’appel et participé aux préparatifs.

Le premier rendez-vous est fixé le matin du 14 juin à 8h, à la gare de Lausanne. Les participant(es), arborant la couleur violet de la grève et le badge “Egalité des chances – Amen“ et des banderoles, se rendront ensemble au siège du Vicariat vaudois.

Ce jour-là aura lieu une rencontre de la Conférence des Ordinaires Romands, l’organe où sont prises les décisions pour la Suisse romande et où sont présents les évêques, évêques auxiliaires, vicaires et délégués épiscopaux de Suisse romande.

Une délégation de six femmes (une par canton) sera reçue et remettra un document avec les revendications rédigées lors des rencontres préparatoires. La principale demande concerne la participation significative de femmes dans les instances décisionnelles et de formation de l’Eglise.

“Notre Eglise soutient la grève des femmes“

“Le 14 juin, les femmes manifesteront pour plus de respect et d’égalité salariale. Notre Eglise cantonale donnera un jour de congé-payé aux femmes“, annonce l’abbé Pascal Desthieux dans son édito du Courrier pastoral de Juin.

Le vicaire épiscopal pour l’Eglise catholique dans le canton de Genève ajoute qu’au bout du lac, sur les 14 services (comme la formation, le catéchuménat, la pastorale des jeunes…) et aumôneries (hôpitaux, prison…), 13 sont sous la responsabilité de femmes. Il rappelle qu’hommes et femmes gagnent le même salaire et, qu’à formation égale, une assistante pastorale gagne plus qu’un prêtre.

Il annonce également que trois paroisses de L’Unité pastorale Salève vont être confiées à une assistante pastorale. “Vous voyez, on avance, mais il y a encore bien du chemin à faire. Voilà pourquoi notre Eglise soutient la grève des femmes le 14 juin“ (cath.ch/Courrier pastoral/bh)


Laurence Mottier, pasteure réformée, et Myriam Stocker, membre du Conseil épiscopal de LGF, avec Michel Kocher, directeur de Médias-pro.

Grève des femmes: qu'en est-il de la place des femmes dans les Eglises?

Pour le pape François, l'unité est au cœur de l'ADN de la communauté chrétienne | © Mazur/episkopat.pl

L'Eglise doit sortir jusqu'aux “lointains confins“ de la terre, affirme le pape

Actualités ›