Les «hosties sans gluten» toujours permises, selon les évêques autrichiens

Les fidèles souffrant de maladie cœliaque – une entéropathie provoquant une hypersensibilité au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés – pourront toujours communier, rassurent les évêques autrichiens.

L’Eglise autrichienne rappelle l’existence d’hosties dites «sans gluten», une définition qui correspond aux normes de l’Union européenne sur les «denrées alimentaires sans gluten», qui doivent contenir moins de 20 mg/kg de gluten.

La consommation de gluten entraîne chez ces malades une inflammation intestinale chronique et une malabsorption. Mais il existe suffisamment de types d’hosties qui correspondent aux prescriptions de l’Eglise et qui ont une faible teneur en gluten. Différentes Conférences épiscopales ont pris conscience de l’existence de cette pathologie qui touche environ 1 % de la population et ont pris des mesures.

De nombreux catholiques se sont inquiétés ces derniers jours des conséquences d’une lettre circulaire publiée le 8 juillet 2017 par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements rappelant que «les hosties totalement privées de gluten sont une matière invalide pour la célébration de l’Eucharistie». Les personnes souffrant de maladie cœliaque doivent suivre un régime très strict. Pas question pour elles de communier avec des hosties ordinaires.

Catholiques rassurés

Dans une interview à l’agence de presse catholique autrichienne Kathpress, Martin Sindelar, président exécutif de la Commission Liturgique de l’archidiocèse de Vienne,  a rassuré les catholiques inquiets du contenu de la lettre signée du cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, et de son secrétaire Mgr Arthur Roche. La missive romaine s’adresse aux évêques diocésains, «gardiens de la vie liturgique», pour leur demander de veiller à la qualité des hosties et du vin nécessaires à la célébration de la messe.

Martin Sindelar a contredit des informations alarmistes parues dans la presse autrichienne, en rappelant qu’il existe depuis plusieurs années en Autriche des règles qui correspondent aux instructions reçues samedi dernier de Rome.

Des couvents produisent des hosties à faible teneur en gluten

Des hosties avec une faible teneur en gluten sont permises pour ceux qui ont une intolérance à cette substance, rappelle Martin Sindelar. Ces hosties «sans gluten» correspondent à la règlementation de l’Union européenne sur les «denrées alimentaires sans gluten» qui doivent contenir moins de 20 mg/kg de gluten dans le produit fini, a-t-il souligné. Cette disposition a une nouvelle fois été confirmée par l’Institut autrichien de liturgique basé à Salzbourg, qui souligne qu’il existe des hosties à base de pur froment avec une faible teneur en gluten. En Autriche, les prêtres s’en procurent au  Carmel St. Josef à Vienne-Hietzing,

En Suisse, le monastère des bénédictines d’Hermetschwil, dans le canton d’Argovie fabrique des hosties à faible teneur en gluten.

En France, par exemple, des hosties «sans gluten» sont fournies par le carmel de Chambéry. On en produit en Allemagne et en Italie. La Conférence des évêques catholiques américains donne les adresses de communautés produisant des hosties à faible teneur en gluten, notamment celle des Sœurs Bénédictines de l’Adoration Perpétuelle, au monastère de Clyde, dans le Missouri.

Hosties pauvres en gluten permises

Les hosties totalement privées de gluten sont une matière invalide pour la célébration de l’Eucharistie, rappelait déjà le 24 juillet 2003 la «Lettre à tous les présidents des Conférences épiscopales sur l’usage du pain pauvre en gluten et du moût comme matière eucharistique», signée par le cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Il soulignait qu’étaient par contre «matière valide, les hosties partiellement privées de gluten et celles qui contiennent la quantité de gluten suffisante pour obtenir la panification, sans que l’on y ajoute des matières étrangères et qui n’ont pas été confectionnées selon des procédés susceptibles de dénaturer la substance du pain». La lettre circulaire du 8 juillet dernier ne disait pas autre chose.  (cath.ch/kap/com/be)

 

 

 

 

Hosties à faible teneur en gluten produites par les Sœurs Bénédictines de l'Adoration Perpétuelle
12 juillet 2017 | 16:56
par Jacques Berset
Partagez!