International

Les Italiens changent le Notre-Père

Après les catholiques francophones, les Italiens adopteront aussi une nouvelle traduction du Notre-Père. Comme en français, la volonté est d’être plus proche de l’original grec et d’éviter une mauvaise interprétation faisant de Dieu le Père un tentateur.

La nouvelle formule entrera en vigueur pour l’Avent 2020. Pour la Suisse, elle s’appliquera également au diocèse italophone de Lugano. Pour la sixième demande du Notre Père, au lieu de non indurci in tentazione (ne nous soumets pas à la tentation) les italophone diront: non abbandonarci alla tentazione (ne nous laisse pas entrer en tentation). Entrée en vigueur en France et dans les pays francophones entre 2017 et 2018, la nouvelle traduction est passée assez facilement dans les habitudes.

Pour l’heure, le monde germanique ne songe pas de son côté à changer de formule. Notamment parce que la traduction actuelle a été établie avec les protestants après le Concile Vatican II et reste un symbole fort de l’œcuménisme. (cath.ch/kath.ch/mp)

Le cloître du 'Notre Père', sur le Mont des Oliviers à Jérusalem. | DR
30 janvier 2020 | 16:25
par Maurice Page
Partagez!