Les jeunes doivent se redécouvrir membres de l'Eglise

«Etre chrétien aujourd’hui n’est pas plus difficile qu’à d’autres périodes de l’histoire», a affirmé le pape François devant de jeunes Français du diocèse de Dax et d’Aire. Accompagnés de leur évêque, Monseigneur Nicolas Souchu, ils étaient reçus le 25 avril 2019 en audience privée au Vatican dans le cadre de leur pèlerinage intitulé ‘Les Journées de la Jeunesse des Landes’.

Bien des personnes pensent qu’il est aujourd’hui «plus difficile» de se dire chrétien, a observé le pontife devant ces jeunes. Si le contexte actuel est aussi compliqué, a-t-il reconnu, c’est notamment à cause du «problème douloureux et complexe des abus sexuels«.

Rester connecté…au Seigneur

Pourtant, «’être chrétien aujourd’hui n’est pas plus difficile qu’à d’autres périodes de l’histoire», a insisté le pape, «c’est seulement différent». Les jeunes doivent toutefois se redécouvrir membres de l’Eglise catholique. En eux, le pontife a ainsi reconnu l’œuvre du Christ. Grâce à leurs talents et à leur enthousiasme, ils permettent en effet à l’Eglise de se renouveler et de rajeunir. Pour cela, leur intuition, leur élan comme leur foi sont fondamentaux.

Le pape les a invités à «s’enraciner dans l’amour de Dieu» pour «rendre l’Eglise aimable», là où ils vivent. Cette mission suppose de se laisser «transformer et renouveler par l’Esprit saint pour porter le Christ en tout milieu». Il s’agit aussi pour eux de rester connectés au Seigneur à travers la pratique des sacrements, la vie fraternelle et le service aux autres. (cath.ch/imedia/cg/rz)

25 avril 2019 | 15:12
par Raphaël Zbinden
Jeunes (110)
Partagez!