Vatican

Les martyrs: «graines de paix» au Moyen-Orient

Les martyrs des Eglises orthodoxes et catholiques soutiennent la paix et l’unité au Moyen-Orient «depuis les cieux», a assuré le pape François. Il s’exprimait, le 1er février 2019, devant la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes.

«Le Moyen-Orient doit absolument devenir une terre de paix», a exhorté le pontife. Il ne peut plus selon lui continuer à être un champ de bataille. La guerre, fille du pouvoir et de la misère, cède le pas à la paix, fille du droit et de la justice. Il s’agit également de reconnaître dans ces territoires les chrétiens comme des citoyens à part entière et avec des droits égaux, a insisté le pape.

La vie de nombreux saints de nos Eglises, a souligné le pape, représente une graine de paix jetée dans ces terres et épanouie dans les cieux. De là, ils nous soutiennent dans notre voyage vers la pleine communion. «La graine de communion a ainsi germé et continue d’être irriguée par le sang des témoins de l’unité», a déclaré le pape François.

Parmi les membres de la commission théologique, nombreux sont les chrétiens d’Orient à appartenir à des Eglises terriblement éprouvées par la guerre, la violence et la persécution, a observé le pontife. Malgré ce contexte douloureux, il s’agit pour tous de se faire témoins cohérents de vie, à la recherche sincère de l’unité.

Evoquant alors la Journée œcuménique de réflexion et de prière de Bari pour les chrétiens d’Orient en juillet 2018, réunissant les chefs des différentes Eglises chrétiennes, le pape a exprimé son désir de la voir se reproduire à l’avenir.

Alors que la commission a consacré une semaine de réflexion sur le mariage, le pontife a par ailleurs rappelé le sens profond de ce sacrement: «l’homme est pleinement à l’image de Dieu non pas lorsqu’il est seul, mais quand il vit dans une communion d’amour stable, car Dieu est une communion d’amour». (cath.ch/imedia/ah/bh)

Icône représentant les 21 coptes martyrisés en Libye par les terroristes de Daech, 'l'Etat islamiquie' le 15 février 2015
1 février 2019 | 13:46
par Bernard Hallet
Partagez!