International

Les «Nuits de Lourdes» pour relancer les pèlerinages

Le recteur du sanctuaire de Lourdes, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, a présenté, le 7 juin 2021, les «Nuits de Lourdes», une nouvelle initiative estivale pour attirer pèlerins et visiteurs. Le recteur a également fait le point sur la reprise timide des pèlerinages après un an de pandémie.

Afin de retrouver des pèlerins après de longs mois de fermeture, le sanctuaire de Lourdes innove en lançant les «Nuits de Lourdes», a annoncé Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du sanctuaire lors d’une conférence de presse le 7 juin dernier.

À compter du 1er juillet, des récitals se dérouleront les jeudi, vendredi et samedi. Des processions mariales au flambeau sont prévues tous les soirs à 21h et une messe est annoncée tous les soirs à 22h30 devant la grotte. Les processions seront accompagnées de jeux de lumière illuminant les basiliques de Notre-Dame-du-Rosaire et de l’Immaculée Conception. Seuls les récitals seront payants, avec un billet d’entrée à 20 euros.

Une procession est prévue tous les soirs à 21h avec jeu de lumière illuminant la basilique Notre-Dame du Rosaire | © Sanctuaire de Lourdes

Faire repartir le sanctuaire et la ville

Tout est fait pour que les pèlerins «vivent quelque chose d’unique et inédit qui les marquera profondément», a expliqué Mgr Ribadeau Dumas. Ces Nuits s’inscrivent par ailleurs dans le programme plus large des Estivales de Lourdes, un projet ambitieux mené en concertation avec «le maire de Lourdes, le préfet et le sanctuaire» pour relancer l’économie locale.

85% des pèlerinages annulés en 2020

Le sanctuaire français de Lourdes s’apprête à accueillir au cours des prochains mois environ 60% des pèlerinages habituels, surtout des Français, a indiqué Mgr Ribadeau Dumas. L’endroit attirait avant la crise sanitaire des millions de fidèles du monde entier, alors que 85% des pèlerinages ont été annulés en 2020.

Ainsi, pour les mois de juillet, août, septembre et octobre, plus de 60% des pèlerinages habituels ont été maintenus, s’est félicité le recteur du sanctuaire. Il a toutefois précisé que les projections pour 2021 sont seulement de «30% de fréquentation de plus qu’en 2020», les pèlerinages d’avril et de mai ayant tous été annulés.

L’année 2021 sera meilleure que 2020, a estimé Mgr Ribadeau Dumas, «même si nous ne retrouverons pas encore les niveaux de 2019 où nous étions dans une spirale vertueuse, avec une remontée du nombre de pèlerins des quatre coins du monde, comme les Brésiliens, Philippins ou Coréens».

Pas encore de fidèles d’outre-Atlantique

«Ceux qui viendront à Lourdes seront principalement des Français. Les Espagnols venaient habituellement en juin mais ils ont été peu nombreux cette année», a souligné le recteur, insistant sur l’importance des pèlerins italiens notamment. «Les lignes aériennes vont rouvrir avec un certain nombre de capitales européennes, mais il faudra sans doute plus longtemps pour que les fidèles d’outre-Atlantique reviennent», a ajouté Mgr Ribadeau Dumas.

Cinq millions de pertes estimées pour 2021

Selon lui, malgré l’amélioration de la situation, la perte d’exploitation du sanctuaire en 2021 est estimée à cinq millions d’euros, supérieure à celle de 2020 (quatre millions d’euros), à cause notamment de ‘coûts fixes importants et d’une baisse des aides de l’Etat’.

Le sanctuaire, qui peut accueillir jusqu’à 30’000 personnes sur ses 56 hectares, ‘est prêt à accueillir tout le monde, sans inquiétude sur le niveau des jauges, mais les processions se feront par des rassemblements de 500 personnes’, a précisé le recteur de l’un des premiers sites de pèlerinage catholique du monde. Le ‘pass sanitaire’ ne sera pas demandé pour y accéder. (cath.ch/ag/bh)

Une messe est prévue tous les soirs à la grotte à 22h30 | © Sanctuaire de Lourdes
9 juin 2021 | 11:41
par Bernard Hallet
Partagez!