Suisse

Les protestants concrétisent leur engagement en faveur du climat

Le Conseil de l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS) a pris récemment des mesures concrètes pour mettre en œuvre son engagement en faveur de la sauvegarde de la création. L’EERS a notamment approuvé des lignes directrices environnementales pour sa chancellerie et commencé le processus de certification écologique «Coq vert».

Outre des pistes d’action liturgiques et théologiques, le Conseil des Eglises protestantes a envisagé dès 2019 des actions concrètes dans le domaine du comportement pratique ainsi que des actions symboliques. La gestion responsable de l’eau, des mesures concrètes de réduction de la consommation d’énergie au sein de bâtiments de l’EERS sont des premières mesures, souligne l’institution dans un communiqué du 3 septembre 2020.

Du bleu et du vert

L’union d’Eglises a rejoint le réseau «Blue Community» (Communauté Bleue) créé en 2011 au Canada. Il rassemble, également en Suisse, des dizaines d’organisations, d’institutions et de paroisses, dont le Conseil œcuménique des Églises (COE), à Genève, l’Entraide protestante (EPER), ou encore la Ville et l’Université de Berne.

Le Conseil de l’EERS s’est aussi engagé dans le système de management environnemental «Coq Vert», proposé par l’association œcuménique «oeco-Eglise et environnement». Cette dernière aide les paroisses à améliorer leurs résultats en matière d’écologie.

D’autres mesures sont en discussion au sein de l’EERS, comme le renforcement du soutien à «oeco-Eglise et environnement», ou la préparation de rencontres du Synode pauvres en émission de CO». (cath.ch/com/rz)

Les Eglises protestantes de Suisse se mobilisent pour le climat | © Hwan Hyeok Kim/Flickr/ CC BY 2.0
3 septembre 2020 | 16:17
par Raphaël Zbinden
Climat (49), écologie (17), EERS (26), Protestants (24)
Partagez!