International

Les Russes ne veulent pas changer la date de Pâques

La question du changement de la date de Pâques n’est pas à l’ordre du jour dans l’Eglise orthodoxe russe, a indiqué le 3 avril 2021, le métropolite Hilarion, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du patriarcat de Moscou,  

Dans le courant du carême, l’archevêque Job de Telmessos, représentant du patriarcat de Constantinople auprès du Conseil œcuméniques des Eglises (COE), s’est prononcé en faveur d’un changement du mode de calcul de la date de Pâques, pour que les orthodoxes puissent fêter la Résurrection le même jour que les chrétiens d’Occident.

Des propositions semblables ont déjà été discutées plusieurs fois au cours des dernières décennies, dans différents contextes,a relevé le métropolite Hilarion de Volokolamsk, lors d’une émission TV. Pour le président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, «la question est simple: qui doit changer de comput pascal ? En ce qui nous concerne, nous n’avons pas l’intention d’en changer».  

Le premier dimanche suivant la première pleine lune de printemps.

Dans les premiers temps de l’Eglise la date de Pâques n’était pas la même partout. Le concile œcuménique, de Nicée, en 325, a statué que Pâques serait fêtée le premier dimanche suivant la première pleine lune de printemps. «Ce système est toujours en usage dans l’Église orthodoxe» a constaté le métropolite.

«Au sein du peuple de Dieu, aucun signe ne montre que le changement de calendrier réponde à une attente particulière» a relevé Hilarion. De temps en temps, des voix se font entendre, demandant de mettre en correspondance le calendrier ecclésiastique avec le calendrier civil. Il y avait eu une tentative dans l’Église russe, dans les années 1920: le patriarche Tikhon avait pris des dispositions pour passer au nouveau style, mais il lui avait fallu annuler sa décision quinze jours plus tard: le peuple de Dieu n’avait pas accepté cette réforme.»

Ainsi, a résumé le métropolite Hilarion, «la question du changement de calendrier n’est pas à l’ordre du jour dans l’Église orthodoxe, en tous cas dans l’Église orthodoxe russe.»

Calendrier grégorien contre calendrier julien

De fait la différence de la date de Pâques ne vient pas du respect ou non de la règle édictée à Nicée en 325. La difficulté est survenue beaucoup plus tard lorsque le pape Grégoire XIII a introduit la réforme du calendrier en 1582, alors que les chrétiens orthodoxes (et une partie des protestants jusqu’au XVIIIe siècle NDLR) ont continué d’utiliser le calendrier julien, créé par Jules César autour de 45 avant J.-C. Le calendrier julien calcule une année légèrement plus longue, et a donc actuellement 13 jours de retard sur le calendrier grégorien. En 2021 l’écart atteint son apogée puisque les Occidentaux ont fêté Pâques le 4 avril et que les Orientaux ne la célébreront que le 2 mai. (cath.ch/com/mp)

Orthodoxes, protestants et catholiques unis dans la joie de Pâques | © Maurice Page
6 avril 2021 | 11:51
par Maurice Page
Partagez!