Suisse

Les Sœurs d'Ingenbohl quittent Moutier après 90 ans de présence

A Moutier, Notre-Dame de la Prévôté pleure le départ de la Communauté des Sœurs d’Ingenbohl. Ces religieuses franciscaines étaient implantées depuis 1930 dans la cité prévôtoise. Faute de relève, les deux nonagénaires en poste retourneront à Fribourg d’ici fin août, annonce la fiche dominicale du 17 mai 2020.

«La Province suisse de l’Institut Ingenbohl a décidé de fermer définitivement la Communauté des Sœurs à Moutier, après 90 ans de fidèles et loyaux services», découvre-t-on sur la dernière fiche dominicale de la paroisse catholique de Moutier. La décision, irrévocable, tombe malgré plusieurs démarches des paroissiens prévôtois pour garder les sœurs auprès d’eux.

En cause, la crise des vocations. Depuis plusieurs décennies, aucune femme francophone n’est entrée chez les Sœurs de Charité de la Sainte-Croix d’Ingenbohl. «Nous n’avons pas de sœur que l’on puisse envoyer à Moutier, a répondu la conseillère provinciale Sr Dorothea à la paroisse qui les a accueillies durant 90 ans. Les plus jeunes Romandes de notre congrégation ont plus de 70 ans et ne sont pas toutes en bonne santé».

Une fête d’au-revoir déjà fixée

Toutes deux nonagénaires, Sœurs Marie-Germaine et Françoise-Romaine sont restées dans leur ministère à Moutier bien au-delà de l’âge de la retraite. A cet âge, toute religieuse retourne habituellement dans le couvent qu’elle a choisi lors de son entrée en religion. Pour des raisons de santé, Marie-Germaine sera la première à réintégrer la Communauté des Sœurs à Fribourg. Quant à Françoise-Romaine, elle occupera encore les lieux jusqu’à la fin août.

Srs Françoise-Romaine et Marie-Germaine, les deux dernières sœurs d’Ingenbohl à Moutier | notredame.ch

La paroisse de Sts-Germain et Randoald a déjà fixé une fête d’au-revoir le 23 août 2020, afin de faire mémoire de l’engagement des Sœurs d’Ingenbohl et de prendre congé plus spécialement de Françoise-Romaine. Depuis 37 ans à Moutier, elle était devenue un personnage public dans la cité.

Le rayonnement de Françoise-Romaine

«Ancrée dans la vie sociale, Sr Françoise-Romaine a été au service des plus démunis et des laissés-pour-compte, raconte Marco Roth, président de paroisse. La paroisse catholique a été sa famille. On se rappellera longtemps du rayonnement qu’elle a eu auprès de toute la population prévôtoise, sans distinctions.» Elle a notamment animé des célébrations œcuméniques dans les homes, accompagné des personnes en fin de vie, sans oublier les cours de français qu’elle a donnés bénévolement à des réfugiés.

«Après 37 ans, mon cœur est à Moutier, avoue Sr Françoise-Romaine, émue, mais la vie est un chemin. Et c’est plus prudent aujourd’hui, à 91 ans, de retourner auprès de mon couvent. Reconnaissante de ma communauté qui va désormais veiller à ma santé et pourvoir à mes besoins». (cath.ch/gr)

Une biographe originale de «Sœur Framboise» est à retrouver sur Le Petit Jurassien, datée de 2014, et ci-dessous, un récent portrait de Couleurs Locales (2019):


Sœur Françoise-Romaine teste les cloches du carillon de Moutier | © Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0
19 mai 2020 | 18:17
par Grégory Roth
Partagez!