Vatican

L’Evangile demande de choisir entre l’égoïsme et l’amour de Dieu, affirme le pape

Le pape François a canonisé le 15 octobre 2017 sur la place Saint-Pierre 35 nouveaux saints et martyrs, dont un Français, Jean Lostau Navarro. Au cours de son homélie, le Souverain pontife a insisté sur le choix nécessaire entre son propre égoïsme et le don de soi, comme l’ont fait les saints.

Après la lecture de l’évangile en latin et en grec, devant un parterre de nombreux cardinaux, de religieux et de délégations officielles, le pape a prononcé son homélie face à une assemblée particulièrement recueillie. Des dizaines de milliers de pèlerins du Brésil, du Mexique, d’Italie, d’Espagne, mais aussi de France, avaient fait le déplacement, ainsi que les très nombreux pèlerins de la Famille vincentienne, en pèlerinage pour leur 400e anniversaire.

«La vie chrétienne est une histoire d’amour avec Dieu, comme un festin de noces, une vraie communion de vie avec Lui, et qui attend également une réponse d’amour de la part des croyants», a souligné le pape. «Les saints canonisés aujourd’hui, les nombreux martyrs, surtout, indiquent cette voie» de confesser chaque jour leur amour pour Dieu.

Mais il arrive que l’amour se perde, a-t-il remarqué, pointant le danger d’une vie chrétienne faite de routine, de «normalité», sans élan ni enthousiasme. Alors elle devient «stérile»: «on vieillit vite et mal, parce qu’on vieillit à l’intérieur: quand le cœur ne se dilate pas, il se ferme».

Ainsi, «l’Evangile nous demande de quel côté nous sommes: du côté du moi ou du côté de Dieu? Car Dieu est le contraire de l’égoïsme, de l’auto-référentialité». Voilà pourquoi, «nous avons besoin de nous revêtir chaque jour de son amour, de renouveler chaque jour le choix de Dieu» et de mettre en pratique la volonté de Dieu, a insisté le pontife. Notamment en allant recevoir sans peur le pardon du Seigneur.

La France représentée

Avant la messe, le Souverain pontife avait salué les chefs de délégations officielles du Brésil, de France, d’Italie, du Mexique, d’Espagne et de l’Ordre de Malte. La ministre française des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, avait fait le déplacement. Elle a ainsi côtoyé à la tribune officielle le Lieutenant du Grand magistère de l’Ordre de Malte, Fra Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto, ainsi que Marco Minniti, ministre italien de l’Intérieur.

La basilique Saint-Pierre était ornée des bannières des nouveaux saints. Au cours de la messe, le pape a canonisé 35 bienheureux, dont 30 martyrs du Brésil – incluant un Français, Jean Lostau Navarro – trois adolescents martyrs au Mexique, ainsi que deux prêtres d’Espagne et d’Italie.

Le successeur de Pierre a aussi annoncé un prochain synode spécial des évêques sur l’Amazonie, en octobre 2019. Celui-ci suivra un an plus tard celui pour les jeunes et les vocations, déjà prévu pour octobre 2018. La cérémonie s’est conclue par l’Hymne à la joie jouée par une chorale écossaise. (cath.ch/imedia/ap/bh)

Le pape a insisté sur le choix nécessaire entre son propre égoïsme et le don de soi, comme l'ont fait les saints. | © Flickr/Mazur/catholicnews.org.uk/CC BY-NC-SA 2.0)
15 octobre 2017 | 11:43
par Bernard Hallet
Evangile (33), Martyrs (79), pape (554)
Partagez!