“Au sein de l'Eglise, l'évêque n'est pas le plus important mais le plus serviteur“, a souligné le pape.| DR
Vatican
“Au sein de l'Eglise, l'évêque n'est pas le plus important mais le plus serviteur“, a souligné le pape.| DR

L'évêque doit être le premier serviteur de sa communauté, affirme le pape

19.04.2019 par I.MEDIA

L’évêque n’est pas le plus important mais le plus serviteur, a exhorté le pape François lors de son homélie de la messe du Jeudi Saint, le 18 avril 2019. Le pontife s’est rendu dans le centre de détention de Velletri, au sud-est en grande banlieue de Rome, afin d’y laver les pieds de détenus.

A l’époque du Christ, le lavement des pieds était un geste traditionnellement effectué par les esclaves, a rappelé le chef de l’Eglise catholique. Alors qu’il avait reçu tout le pouvoir de son Père, le Christ s’est pourtant abaissé à laver les pieds de ses disciples. Il a ainsi réalisé un geste d’esclave.

Comme Lui, tous les chrétiens sont appelés à se laver les pieds entre eux en signe de fraternité. ”La fraternité est humble, toujours: elle est au service”, a ainsi expliqué le pape François. Au sein de l’Eglise, a-t-il ainsi souligné, l’évêque n’est pas le plus important mais le plus serviteur. C’est pourquoi l’Eglise souhaite que les évêques puissent réaliser ce geste une fois par an, au moment du Jeudi Saint, a encore rappelé le pape.

Après son homélie, le pape a retiré sa chasuble, revêtu un tablier blanc et s’est agenouillé devant douze détenus – neuf Italiens, un Brésilien, un Ivoirien et un Marocain. A chacun, il a lavé les pieds, avant de les sécher et de les embrasser respectueusement. Un geste qui commémore la dernière Cène. “Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres”, avait alors commandé le Seigneur à ses disciples (Jn 13, 14). (cath.ch/cg/xln/bh)


Pour le pape François, l'unité est au cœur de l'ADN de la communauté chrétienne | © Mazur/episkopat.pl

L'Eglise doit sortir jusqu'aux “lointains confins“ de la terre, affirme le pape

“Les nouvelles en provenance du Soudan suscitent douleur et inquiétude”, a ainsi déclaré le pape François. | DR

Le pape François prie pour que cesse la violence au Soudan

Actualités ›