Suisse

L'hospice du Grand-Saint-Bernard menacé par des éoliennes ?

Pour les organisations environnementales, un projet de parc éolien menacerait l’hospice du Grand-Saint-Bernard à la frontière helvético-italienne et son inscription éventuelle au patrimoine de l’UNESCO. De leur côté, les chanoines de l’hospice n’ont pas fait opposition, mais attendent des garanties sur l’impact paysager.

La commune valaisanne de Bourg-Saint-Pierre a mis à l’enquête publique, durant l’été, le plan d’aménagement détaillé du projet de parc éolien dans la combe de Barasson, sur la route du col. Cinq organisations environnementales s’y sont opposées, indique le journal Le Temps. En cause la menace sur quatre espèces d’oiseaux protégées et l’impact sur le paysage du col. Deux photomontages annexés à l’étude d’impact montrent en effet que les éoliennes seraient visibles du col et de l’hospice. Mais selon la société SwissWinds, ces montages, qu’elle a elle-même commandés, ne sont pas corrects quant à l’implantation des mats des éoliennes. «Seule une toute petite partie des pales pourra se voir selon l’endroit où l’on se positionnera.» En outre le site est déjà traversé par une ligne électrique à haute tension.

Des chanoines favorables aux énergies renouvelables

Le prieur sortant de l’hospice avoue n’avoir pas vu les photomontages en question. Mais il attend des précisions sur l’implantation exacte des éoliennes. Pour le chanoine José Mittaz, la préservation du site du col et de son environnement est très importante. Il n’est pas pour autant opposé au projet de parc éolien. «Nous menons un dialogue de confiance avec la commune de Bourg-Saint-Pierre et la société SwissWinds, explique-t-il à cath.ch. A priori nous sommes favorables au développement des énergies renouvelables». Raison pour laquelle l’hospice n’a pas fait opposition.

Président de Bourg-Saint-Pierre et propriétaire d’un restaurant sur la route du col, Gilbert Tornare estime que les éoliennes n’empêchent pas une inscription au patrimoine de l’UNESCO. Il affirme lui aussi qu’elles ne se verront pas de l’hospice. «Quand les organisations environnementales disent que les deux projets entrent en conflit, c’est à la fois malhonnête et faux.» (cath.ch-apic/mp)

Hospice du Grand-Saint-Bernard
14 septembre 2016 | 11:57
par Maurice Page
Partagez!