Suisse

L’incendie de l’église a renforcé la cohésion de la paroisse

Depuis l’incendie de leur église la veille de Noël, les réformés de Herzogenbuchsee, dans le canton de Berne, célèbrent leurs offices dans la salle paroissiale. L’église endommagée ne pourra pas être réutilisée avant la fin de l’année, mais la paroisse peut compter sur l’aide de l’Eglise catholique.

Kath.ch, Barbara Ludwig, traduction et adaptation, Carole Pirker

Dans le canton de Berne, la paroisse catholique «Cœur de Jésus» a offert son aide à l’église réformée de Herzogenbuchsee, partiellement détruite suite à l’incendie du 24 décembre dernier.»Elle est prête à mettre son église à la disposition des réformés, a confirmé le 10 janvier Christoph Tanner, président de la paroisse réformée. Elle l’a déjà fait en 2018, quand notre église a été rénovée.»

Pour l’heure, la question de savoir où et quand seront organisés les différents services religieux reste ouverte. «Nous sommes en pleine planification», explique Christoph Tanner. Pour l’heure, les services religieux seront célébrés jusqu’à la fin du mois de janvier dans la salle paroissiale, où s’est également déroulé le service de Noël, suite à l’incendie.

Le président de la paroisse réformée pense qu’il aura moins souvent recours à l’aide de l’église catholique qu’en 2018, lors de la rénovation de son église. Si les célébrations spéciales, comme les services de confirmation, auront probablement lieu dans l’église catholique, qui offre plus d’espace, les services habituels du dimanche devraient en revanche se tenir dans la salle paroissiale.

L’aide des bénévoles 

«Le feu de notre église s’est avéré être un facteur important de cohésion au sein de la paroisse, explique Christoph Tanner. Depuis l’incendie, de nombreux bénévoles aident le sacristain à préparer la salle paroissiale pour le culte.» Le président de la paroisse, pour qui ce changement de salle entraîne une dépense supplémentaire conséquente, se réjouit de l’aide apportée: «J’ai été surpris que des personnes qui n’ont plus de lien avec l’Eglise offrent leur soutien, en donnant par exemple de l’argent, ou en aidant à nettoyer.»

Trois millions de francs de dégâts

Le 24 décembre, le feu a éclaté à deux reprises dans le clocher de l’église. Une partie du clocher s’est effondrée et a fait un trou dans le toit de la nef. Son plafond en plâtre a été endommagé et l’orgue a subi des dégâts d’eau. Le dommage matériel est estimé à au moins trois millions de francs», a déclaré Christoph Tanner à l’émission «Schweiz aktuell» de la RTS, le 9 janvier dernier.

Les travaux de réfection sont en cours, explique l’Eglise réformée sur le site ref.ch, le 8 janvier. «Le séchage de la maçonnerie est actuellement la priorité absolue, explique Christoph Tanner. Si l’eau gèle, cela va provoquer des fissures dans les murs et nous voulons empêcher cela.»

Il faudra aussi réparer le plafond en plâtre de la nef. Des ouvriers ont commencé à enlever les différents tuyaux en bois de l’orgue, pour qu’ils puissent sécher. Selon le texte publié sur ref.ch, on ignore encore si les cloches de l’église ont été endommagées. Si tel devait être le cas, le montant des dommages pourrait être encore plus élevé. L’objectif est que les travaux de réfection soient terminés d’ici la fin de l’année: «Nous aimerions pouvoir fêter Noël ici encore cette année», a déclaré Christoph Tanner.(cath.ch/kath.ch/bl/cp)

Suite à l'incendie du 24 décembre, une partie du clocher de l'église de Herzogenbuchsee, dans le canton de Berne, s'est effondrée et a fait un trou dans le toit de la nef. | © Youtube, capture d'écran.
12 janvier 2020 | 10:20
par Carole Pirker
Partagez!