Suisse

L’initiative sur le congé paternité est retirée

Considérant qu’un congé paternité de 10 jours est «un premier petit pas dans la bonne direction», le comité de l’initiative populaire «Pour un congé paternité raisonnable» a retiré son texte sous condition. Le peuple suisse ne devrait ainsi pas voter sur l’initiative qui exigeait un congé de 20 jours pour les papas.

Dans un communiqué du 2 octobre 2019, l’association «Le congé paternité maintenant!» estime avoir atteint un important objectif: la Suisse a enfin un congé paternité. Elle a donc décidé du retrait de son initiative, pour  autant qu’aucun référendum n’aboutisse contre le contre-projet indirect du parlement. L’initiative était pourtant créditée de très bons scores dans les sondages.  

Un long chemin et un petit pas

Après le refus, en avril 2016, par le parlement fédéral d’une initiative parlementaire pour un congé paternité de deux semaines, une alliance de la société civile décida de lancer l’initiative pour le congé paternité. Une année plus tard, plus de 120’000 signatures étaient déposées par l’association «Le congé paternité maintenant!».

Malgré le rejet par le Conseil fédéral de l’initiative sur le congé paternité sans contre-projet, le Parlement a décidé d’accorder un congé paternité de deux semaines, définitivement adopté le 27 septembre 2019.

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

Avec ce résultat, les initiants estiment avoir ainsi atteint l’un de leurs principaux objectifs: déclencher une discussion plus large sur le congé parental, la répartition des rôles et la politique familiale. Plusieurs voix se font désormais entendre sur la nécessité d’enfin discuter d’un congé parental au lieu d’un congé paternité qui serait un modèle dépassé.

Deux semaines de congé paternité sont «un premier petit pas dans la bonne direction», écrit l’association. La Suisse ne sera pas ainsi le dernier pays en Europe sans congé paternité. «En pesant le pour et le contre des différentes options, le comité d’initiative a décidé aujourd’hui à la majorité simple de retirer l’initiative en faveur du contre-projet. S’il n’y a pas de référendum, la loi entrera en vigueur.» Pour les initiants, il s’agit de la voie la plus rapide pour ancrer un congé paternité en Suisse. Le comité d’initiative attend du Conseil fédéral qu’il l’introduise le 1er juillet 2020. (cath.ch/com/mp)

La croissance des enfants est une «grande joie» de la famille. | © Pixabay.com
2 octobre 2019 | 16:17
par Maurice Page
Partagez!