Vatican

L’Institut Jean Paul II dévoile son nouveau programme

L’Institut Jean Paul II propose désormais deux licences au lieu d’une, dont une centrée sur les sciences du mariage et de la famille, a annoncé un communiqué de celui-ci le 11 septembre 2019. Confirmant la place «centrale» de la famille, ce nouveau parcours ouvre à un dialogue avec les «connaissances scientifiques et humanistes» s’y rattachant, alors que l’Institut était encore récemment accusé de renier l’héritage de Jean Paul II.

En juillet 2019, l’annonce de la suppression de la chaire de théologie morale fondamentale de l’institut – lors de la validation des nouveaux statuts – avait provoqué un tollé médiatique. Ce changement avait été justifié par le fait que la théologie morale fondamentale était enseignée pendant les études théologiques de premier cycle.

Quelques mois après cette polémique, l’Institut pontifical publie son nouveau programme pour l’année 2019-2020. La «grande nouveauté» de cette année réside dans la création de deux licences, au lieu d’une par le passé, détaille le communiqué. Les étudiants pourront désormais choisir entre deux enseignements de premier cycle: une licence en ‘théologie matrimoniale et familiale’ et une licence en ‘sciences du mariage et de la famille’.

Cap vers les périphéries

Ce «remodelage» de la licence initiale confirme le «caractère central de la famille» en tant que structure fondamentale, peut-on lire, tout en ouvrant au dialogue avec les «connaissances scientifiques et humanistes» s’y rattachant. A côté de la théologie sacramentaire et de la théologie morale, s’ajoutent donc d’autres domaines de recherche – à savoir, le droit, la culture des institutions familiales ou encore l’économie. Cette double approche, se réjouit le communiqué, permet ainsi d’aborder les sciences humaines du mariage et de la famille «à la lumière de l’inspiration et de la formation chrétienne de la foi».

Avec cette refonte de l’Institut, il s’agit de mettre «le navire au large, sur les routes – même les plus périphériques et inexplorées de la nouvelle évangélisation et de la nouvelle communauté chrétienne», explique son président, Mgr Pierangelo Sequeri. Refondé en 2017 par le pape François, l’Institut pontifical Jean Paul II d’études sur le mariage et la famille est devenu l’Institut pontifical théologique Jean Paul II pour les sciences du mariage et de la famille. (cath.ch/imedia/cg/rz)

Le pape Jean Paul II a créé l'Institut pontifical d'études sur le mariage et la famille en 1981 | © Winston Vargas/Flickr/CC BY-NC 2.0
12 septembre 2019 | 01:10
par Raphaël Zbinden
Partagez!