L’Institut Sainte-Marie de Wangs: le nouvel havre de Mgr Huonder

Le 22 janvier 2019, Mgr Vitus Huonder, évêque de Coire, a annoncé qu’il prendrait sa retraite dans un internat secondaire du canton de Saint-Gall: l’Institut Sainte-Marie de Wangs. Cet établissement est tenu par la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.

L’Institut Sainte-Marie à Wangs (SG): cet établissement d’enseignement de la Fraternité sacerdotale St-Pie X (FSSPX) comptera dès le mois d’avril 2019 un hôte supplémentaire: Mgr Vitus Huonder. Ce dernier va quitter l’évêché de Coire après avoir prolongé de deux ans son mandat épiscopal, à la demande du pape François.

L’Institut Sainte-Marie est situé au-dessus de la station thermale de Bad Ragaz, soit à 25 kilomètres de Coire et à 20 kilomètres environ de Vaduz, la capitale du Liechtenstein. L’école privée saint-galloise est installée depuis l’été 2010 dans l’ancien Institut Fatima.

L’établissement propose le cursus normal du secondaire jusqu’à la maturité suisse. Avec une particularité: le latin est mis à l’honneur dans l’enseignement. En août 2016, les trois premières «matus» ont ainsi été délivrées. Les bâtiments modernes, étagés sur plusieurs niveaux, ont été agrandis entre 2014 et 2016. L’internat accueille aujourd’hui une centaine d’élèves originaires principalement de Suisse, mais également d’Allemagne, d’Autriche et d’autres pays.

«Finir sa vie chez nous»

Le Père Pirmin Suter, recteur de Sainte-Marie et prêtre de la FSSPX, a commenté favorablement l’arrivée de Mgr Huonder: «C’est pour nous tous une grande joie et un honneur singulier». L’évêque de Coire a déjà rencontré les élèves et le contact a été bon, ajoute le recteur.

Le pape François a prolongé de deux ans le mandat de l’évêque de Coire, Mgr Vitus Huonder (Photo: bistum-chur.ch)

«Lorsque l’évêque nous a appelés la première fois, nous nous sommes interrogés sur la raison de son appel. Puis dans un entretien personnel, il a exprimé le souhait de pouvoir finir sa vie chez nous.» Le Père Suter précise même que l’évêque n’a souhaité avoir qu’une chambre avec un bureau et une bibliothèque.

«Du calme autour de lui»

Quant au président de la commune de Vilters-Wangs, Bernhard Lenherr, interrogé par le journal local Sarganserländer, il ne s’émeut guère de l’arrivée d’un hôte illustre: «Nous allons accueillir un nouvel habitant. Ce n’est pas très spectaculaire. Chez nous, il y aura du calme autour de lui. Comme il ne sera plus évêque, je ne vois pas de difficultés».

Du côté du diocèse de Coire, le porte-parole Giuseppe Gracia a indiqué que le déménagement de Mgr Huonder à Wangs est lié à la mission que lui a confiée la Congrégation pour la doctrine de la foi: maintenir le contact avec la FSSPX.

Pour le site internet «Le Salon beige», «il est évident que Mgr Huonder ne part pas dans un esprit de dissidence et que le pape a avalisé son projet». Le blog d’actualité estime que «cette annonce ne fait que corroborer le mouvement de normalisation de la FFSPX qui s’est amorcé il y a vingt ans». (cath.ch/rht/int/bl)

L’Institut Sainte-Marie à Wangs |© FSSPX
25 janvier 2019 | 14:04
par Jacques Berset
Partagez!