Vatican

Lutte contre la corruption renforcée au Vatican

Le 16 juin 2020, l’Autorité financière du Vatican (AIF), et le réviseur général ad interim du Vatican, Alessandro Cassinis Righini, ont conclu un protocole d’accord visant à renforcer leur collaboration. Cela se concrétisera par des réunions périodiques sur le plan stratégique et opérationnel.

Ce protocole permettra de mieux remplir les rôles assignés par le système du Vatican à ces deux entités, indique le communiqué. Il vise à accentuer la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme pour ce qui est de l’AIF, et à améliorer la lutte contre la corruption pour ce qui est du réviseur général. En février 2019, celui-ci avait en effet vu ses pouvoirs renforcés et avait été élevé au rang «d’autorité anticorruption».

Le réviseur général du Vatican est un poste créé en 2014 par le motu proprio Fidelis dispensator et prudens. Il est chargé de la surveillance en matière administrative et financière des dicastères de la Curie romaine et des institutions liées au Saint-Siège. L’AIF fait partie des agences financières du Vatican de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Elle est placée sous le contrôle du Secrétariat à l’économie. (cath.ch/imedia/cg/rz)

Le Vatican lutte plus efficacement contre le blanchiment d'argent | © The Preiser Project / Flickr / CC BY 2.0
18 juin 2020 | 09:26
par I.MEDIA
AIF (25), Blanchiment (21), Corruption (75), Finances (130)
Partagez!