La Solennité de l'Annonciation commémore l'annonce faite à Marie de sa maternité divine (Bernardo Daddi, c1335)
International
La Solennité de l'Annonciation commémore l'annonce faite à Marie de sa maternité divine (Bernardo Daddi, c1335)

Lyon: Musulmans et catholiques ensemble pour prier la Vierge

05.04.2016 par Raphaël Zbinden

Des catholiques et des musulmans se sont réunis le 4 avril 2016 à l’église maronite Notre-Dame du Liban, à Lyon, pour une rencontre de prière commune dédiée à la Vierge Marie. A l’occasion de la fête de l’Annonciation, ils ont rendu hommage à cette figure importante pour les deux religions, dans le respect de la tradition de chacun.

Il s’agit d’un rendez-vous interreligieux à la fois spirituel et festif, ponctué par des temps de prière, des chants, mais aussi des témoignages et l’intervention de représentants des deux communautés religieuses, rapporte le site internet de l’archidiocèse de Lyon. Pour cette édition, étaient présents Mgr Michel Dubost, président du Conseil pour le dialogue interreligieux au sein de la Conférence des évêques de France (CEF), Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman, ou encore Latifa Ibn Ziaten, mère d’un soldat tué en 2012 par Mohamed Merah et présidente de l’association Imad pour la jeunesse et la Paix.

Sur le modèle libanais

Cette première édition à Lyon de la démarche “Ensemble avec Marie” trouve son origine dans une initiative libanaise. En effet, depuis 10 ans, dans ce pays, chrétiens et musulmans se rencontrent chaque année autour de la figure de Marie. Le gouvernement de Beyrouth a même proclamé cette journée en 2010 “Fête nationale islamo-chrétienne chômée”.

Sur ce modèle, l’association de laïcs chrétiens français Efesia invite depuis deux ans musulmans et chrétiens de France à prier Marie côte à côte, pour la fête de l’Annonciation, tombée en 2016 le 4 avril. Efesia a lancé en mars 2015 la démarche “Ensemble avec Marie”, par un rassemblement de plus de 800 chrétiens et musulmans, dans la basilique de Longpont sur Orge, près de Paris, pour célébrer Marie – Maryam. En 2016, l’initiative a été reprise dans d’autres villes, notamment à Créteil, Paris et Bruxelles.

Les invitations de l’Eglise lyonnaise ont été adressées particulièrement aux groupes de dialogue islamo-chrétien ainsi qu’à des fidèles des deux religions. “Dans un contexte national et international difficile, des croyants souhaitent avancer ensemble et vivre une expérience spirituelle forte autour de Marie, s’engager pour la fraternité, la paix et la miséricorde”, affirme un communiqué du diocèse.

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, était l’invité d’honneur de l’édition 2015, au Liban, où il s’était rendu avec Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon.


Encadré

Marie dans l’islam

Appelée ‘sayyidunâ’ (notre dame) par les musulmans, Marie (Maryam, en arabe) est citée à 34 reprises dans le Coran – plus que dans tout le Nouveau Testament. Le texte fondateur de l’islam lui consacre même une sourate entière, la sourate 19 dite “sourate de Marie”, explique le quotidien français La Croix dans un article consacré à la figure de la Vierge dans la religion musulmane.

“Marie n’est donc pas une inconnue pour les musulmans”, souligne le Père Maurice Borrmans, ancien enseignant à l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie (Pisai), à Rome.

Si le texte du Coran sur Marie ne correspond pas totalement avec les récits de la Nativité dans les Evangiles canoniques, tous les détails cités ont des correspondances avec des textes apocryphes et des traditions palestiniennes.

La Mère du Christ n’est toutefois pas reconnue, dans le Coran, comme la Mère de Dieu, explique l’anthropologue des religions Malek Chebel. Et si Jésus est perçu comme un prophète important de l’islam, il n’est pas “Dieu” dans le texte sacré des musulmans. Marie est ainsi principalement honorée par les musulmans comme un modèle de foi et de fidélité. (cath.ch-apic/com/cx/rz)


La Vierge qui défait les noeuds du pape François (photo capture d'écran)

Le pape supporter de la «Vierge qui défait les nœuds»

Illustration: un fragment de rouleau de Sefer Torah. (Photo: Flickr/VCU Libraries/CC BY-NC 2.0)

Pape François: "Le dialogue fraternel entre juifs et chrétiens est consolidé"

Actualités ›