Suisse

Mariage pour tous: un 'no comment' des évêques suisses

Pas de réaction publique de la part de Conférence des évêques suisses (CES) suite à l’acceptation du mariage civil pour tous et de la PMA (procréation médicalement assistée), le 11 juin 2020, par le Conseil national, chambre basse du Parlement suisse.

«En juin 2019 déjà, la Conférence des évêques s’était abstenue de prendre position concernant l’avant-projet ‘Mariage pour tous’ que le Conseil national lui avait aimablement demandé de consulter préalablement», rappelle Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion. «Car la CES porte avant tout un regard sacramentel sur le mariage», précise l’évêque de Sion à cath.ch.

Une conception encore audible?

«Cela étant, nous sommes conscients que le mariage concerne toute la société, et de ce fait, aussi l’Eglise, poursuit Mgr Lovey. La décision du Conseil national dépasse la conception que nous avons du mariage chrétien, qui est fondé sur une union de complémentarité entre l’homme et la femme, et qui ouvre à une procréation naturelle. Mais est-ce que cette conception est encore audible dans notre société aujourd’hui?», s’interroge l’évêque valaisan.

La CES renvoie aux propos qu’elle a tenus en 2019: il est impossible d’aborder le débat du «mariage pour tous» en éludant ses conséquences que sont la filiation et l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA), contre l’utilisation de laquelle la Conférence épiscopale s’oppose de manière générale. «La PMA impliquant un don de gamètes s’oppose aux droits de l’enfant, notamment en raison de la souffrance et de la difficulté de construction de soi engendrées par l’impossibilité de connaître son origine biologique», mettait-elle en garde. (cath.ch/gr)

Couples de même sexe (photo © 2012 Danilo Urbina, Flickr, CC BY-NC-ND 2.0)
12 juin 2020 | 18:26
par Grégory Roth
Partagez!