Le Père Martin Werlen présente son nouveau livre "Trop tard!" | © Arnold Landtwing
Suisse
Le Père Martin Werlen présente son nouveau livre "Trop tard!" | © Arnold Landtwing

Pour Martin Werlen, il est "trop tard!" pour l'Eglise en Suisse

07.02.2018 par Maurice Page

“Trop tard!” C’est sous ce titre provocateur que le Père Martin Werlen, présente son nouveau livre paru en allemand le 5 février 2018. L’ancien Abbé d’Einsiedeln (2001-2013) y fait le portrait impitoyable d’une Eglise suisse qui s’est éloignée des gens et a perdu sa crédibilité.

C’est bien l’Eglise qui s’est éloignée des gens et non pas l’inverse, relève le religieux bénédictin dans son diagnostic. Les responsables d’Eglise “qui pensent qu’il est minuit moins cinq font partie de ceux qui investissent toute leur énergie pour garder l’ancien et si possible le bétonner”, a-t-il souligné lors de la présentation à la presse de son ouvrage le 5 février. Il s’agit maintenant d’entendre ce que Dieu veut nous dire. L’Eglise doit redevenir un lieu où l’espérance est partagée, où les personnes peuvent reprendre souffle et non pas d’abord être condamnées.

“Nous sommes mieux servis par Rome que par la Conférence des évêques suisses”

L’ancien Abbé d’Einsiedeln a critiqué aussi ses anciens confrères de la Conférence des évêques suisses (CES). Ils manquent, selon lui, de vision et d’esprit de décision. La CES pourrait donner des impulsions, mais elle laisse le pape François jouer tout seul avec la balle. “Nous sommes mieux servis par Rome que par la CES”. Par exemple, les transports publics du canton de Zurich (qui ont utilisé une image du pape pour leur publicité ndlr) ont fait plus pour la promotion de l’encyclique Laudato si’ que les évêques suisses.

Martin Werlen

Né en 1962, Martin Werlen originaire du Haut-Valais est entré à l’abbaye d’Einsiedeln en 1984. Après ses études de théologie à Einsiedeln et aux Etats-Unis, il est ordonné prêtre en 1988. Il poursuit ensuite sa formation à Rome par des études de psychologie. Il est élu 58e Abbé d’Einsiedeln en novembre 2001. Il devient à ce titre membre de la Conférence des évêques. Il quitte sa charge après deux mandats le 10 décembre 2013. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont certains ont été traduits en français. (Découvrir ensemble la braise sous la cendre; Vivre les yeux ouverts: Provocations pour une Eglise en marche avec les hommes; L’urgence de se convertir) (cath.ch/kath.ch/mp)


Les membres de la Conférence des évêques suisses et les évêques émérites reçus par le pape François | © CES Jean-Claude Gadmer

La pétition "Des voies sûres pour sauver des vies" saluée par les évêques suisses

Les membres de la Conférence des évêques suisses et les évêques émérites reçus par le pape François | © CES Jean-Claude Gadmer

Evêques suisses: le pape François encourage à avancer sur la voie de l’œcuménisme

Actualités ›