Suisse

«Mer de lumières» en solidarité avec les victimes de la pandémie

Une grande action œcuménique donne la possibilité, du 3 avril au 24 mai 2021, d’allumer une bougie virtuelle sur le site www.offreunelumiere.ch, en solidarité avec les personnes en souffrance à cause de la pandémie. Guy Parmelin, président de la Confédération, allumera la première bougie.

«Inonder la carte de la Suisse d’une mer de lumières en signe de solidarité». C’est ce qu’ambitionne la plateforme d’hommages lancée par la Conférence des évêques suisses (CES), l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS), la Conférence centrale catholique romaine (RKZ), l’Église catholique-chrétienne de la Suisse (ECC), la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC.CH) et le Réseau évangélique suisse (RES). Les Églises de Suisse créent ainsi un lieu dédié à des messages, des prières et des témoignages d’espoir, écrivent-elles dans un communiqué du 29 mars.

Signe d’espérance

La plateforme offreunelumiere.ch sera active du samedi de Pâques au lundi de Pentecôte (3 avril – 24 mai 2021). Au cœur du site trilingue, une carte de la Suisse brillera de plus en plus intensément de toutes ces lumières allumées en guise de remerciement, en signe d’espérance, d’union avec autrui ou en hommage à une personne disparue, communiquent les Eglises. Chacune, chacun est invité à y partager ses pensées et à transmettre un message ou ses salutations avec une bougie virtuelle qui brillera dans son canton de domicile. La bougie et son message peuvent également être envoyés à quelqu’un.

Croire en la vie

Le président de la Confédération, Guy Parmelin, soutient lui aussi cette action de solidarité. Pour l’inauguration de la plateforme, il se manifeste dans une vidéo et allume la toute première bougie. Dans son message, il remercie toutes les personnes et toutes les institutions qui s’engagent pour aider et permettre de sortir de cette crise. «À l’approche de Pâques c’est un signe symbolique d’espoir que j’ai voulu donner aujourd’hui et j’invite chacun et chacune sur le site offreunelumiere.ch à faire de même au cours des 50 prochains jours en signe d’espoir pour le futur», déclare le conseiller fédéral.

Pour Mgr Felix Gmür, président de la CES, une lumière en signe de communion et une lumière d’espoir vont tout à fait ensemble: «Il est très triste de perdre une ou un proche à cause du coronavirus. Nous gardons les personnes disparues en mémoire et nous nous consolons mutuellement. C’est pour ça que nous nous offrons les unes et les uns aux autres une lumière. Nous croyons en la vie.»(cath.ch/com/rz)

Matériel offreunelumière.ch

Les Eglises de Suisse veulent créer une «mer de lumières» | © Zoran Kokanovic/Unsplash
29 mars 2021 | 16:56
par Raphaël Zbinden
CES (260), Coronavirus (543), Oecuménisme (277), pandémie (37), solidarité (52)
Partagez!