Suisse

Mgr Bonnemain fait de la pub pour une chaîne de fitness

Les lecteurs les plus attentifs de cath.ch auront évidemment compris que cette nouvelle était un poisson d’avril. En espérant vous avoir faire rire ou sourire, la rédaction vous souhaite une bonne santé, comme celle de Mgr Bonnemain.

Surnommé «l’évêque aux gros bras» ou «l’athlète de Dieu», Mgr Joseph Bonnemain, nouvel évêque de Coire, s’entraîne régulièrement dans les fitness de la chaîne «Kieser Training». L’entreprise mise à présent sur l’image du prélat pour sa publicité.

Raphael Rauch, kath.ch/traduction et adaptation: Raphaël Zbinden

«Si vous voulez construire des ponts, il vous faut un corps solide», peut-on lire sur l’une des affiches publicitaires de la chaîne «Kieser Training», qui possède des salles de fitness dans plusieurs villes de Suisse. Si la marque a proposé à l’évêque de prêter son image, c’est que le sport est pour ce dernier plus qu’un loisir. Mgr Bonnemain pratique en effet pleinement le principe «mens sana in corpore sano» (un esprit sain dans un corps saint). Dans l’émission alémanique Rundschau, il a ainsi déploré le fait que le christianisme se soit pendant longtemps montré hostile à la dimension corporelle de l’homme. Pour le nouvel évêque de Coire, consacré le 19 mars dernier, le corps est en effet un «instrument de Dieu».

Honoraires reversés à des causes humanitaires

Pour Mgr Bonnemain, le déménagement de Zurich à Coire pose problème, dans le sens où il n’y a pas de succursale «Kieser Training» dans le chef-lieu grison. «Pas encore», précise le directeur général Michael Antonopoulos, car le groupe prévoit de s’installer à Coire dès que possible. D’où l’approche par l’entreprise du nouvel évêque. «Mgr Joseph Bonnemain constitue un support publicitaire sympathique, explique le manager. Il sera notre carte maîtresse pour notre installation à Coire».

Mgr Bonnemain pratique l’adage «un esprit sain dans un corps sain» | © SRF Rundschau

Pour que l’évêque ne perde pas sa masse musculaire dans les semaines à venir, les aumôniers de l’hôpital de Zurich ont en outre réalisé une collecte pour lui offrir un généreux cadeau d’adieu. Comme kath.ch l’a appris, plus de 2’000 francs ont été réunis, qui permettront à Mgr Bonnemain de s’acheter des appareils de fitness à Coire.

Le porte-parole ad interim de l’évêque, Arnold Landtwing, n’a pas voulu révéler le montant des rémunérations touchées par Mgr Bonnemain. «Nous transmettons l’ensemble des revenus à Sœur Ariane, pour ses projets sur la Langstrasse, à Zurich [Sœur Ariane porte assistance aux personnes marginalisées, ndlr.]», a précisé le chargé de communication. Aucune indication sur la durée du contrat n’a non plus été donnée. (cath.ch/kath/rr/rz)

«Qui veut construire des ponts, doit avoir un corps solide». La marque de fitness «Kieser Training» emprunte l'image de Mgr Joseph Bonnemain | © Kieser Training
1 avril 2021 | 11:02
par Rédaction
Partagez!