Suisse

Mgr de Raemy: difficile de formuler des propositions concrètes et universelles

Les situations des jeunes dans le monde sont très différentes, ce qui rend difficile de formuler des propositions concrètes et universelles, a estimé Mgr Alain de Raemy. L’évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) est intervenu le 20 octobre lors d’une conférence de presse au Vatican sur le déroulement du synode des évêques sur ›les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’.

Interrogé sur l’absence de mesures concrètes dans les rapports des petits groupes, les circoli minori, sur la troisième partie de l’Instrumentum laboris (l’instrument de travail) publiés le même jour, Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication, a répondu que ces documents «ne sont pas le lieu où elles doivent apparaître». Les rapports servent avant tout à synthétiser chaque thème, a-t-il expliqué.

Des mesures concrètes devront plutôt figurer dans le projet de document final présenté le 23 octobre 2018 en congrégation, a-t-il assuré, mais aussi sans doute dans la lettre adressée aux jeunes du monde entier.

L’important est de «transmettre le Christ»

Il est «difficile de parler concrètement», a reconnu Mgr de Raemy. Certes, «des propositions ont été formulées concernant le numérique», suggérant de le déléguer aux jeunes, ou bien sur le rôle de la femme et leur leadership. Mais les situations des jeunes dans le monde sont très différentes, ce qui rend difficile la formulation de mesures concrètes et universelles.

L’important, estime toutefois l’évêque fribourgeois, responsable du dicastère de la jeunesse au sein de la Conférence des évêques suisses (CES), est de «transmettre le Christ» concrètement dans ce synode. A partir de là pourront naître des propositions pertinentes.

Homosexualité n’égale pas abus sexuels

Par ailleurs, Mgr Blase Joseph Cupich, archevêque de Chicago, est revenu sur la question de l’homosexualité, telle qu’évoquée dans son petit groupe Anglicus B. «Il faut s’assurer que le document final soit inclusif et qu’il s’adresse à tout le monde», a-t-il considéré. Le cardinal américain a également mentionné des recherches scientifiques qui démontrent que les causes des abus sexuels sont autres que l’homosexualité. Mgr Peter Andrew Comensoli, archevêque de Melbourne, a confirmé qu’en Australie les recherches sont arrivées à la même conclusion. (cath.ch/imedia/ah/be)

Mgr Alain de Raemy, délégué de la Conférence des évêques suisses pour le synode sur la foi, les jeunes et le discernement vocationnel | © Oliver Sittel
21 octobre 2018 | 10:02
par Jacques Berset
Partagez!


Du 3 au 28 octobre 2018, les évêques et des experts du monde entier se retrouvent à Rome pour un synode consacré aux jeunes, à la foi et au discernement vocationnel.

Suivez l’événement au jour le jour: dossier spécial #synod2018.


Le carnet de bord de Mgr Alain de Raemy

Une anecdote, une pensée, une intuition: retrouvez chaque jour le carnet de bord du synode, rédigé par Mgr Alain de Raemy.

Synode des jeunes: tous nos articles