Suisse

Mgr Fellay dément tout rapprochement de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X avec Rome

Mgr Bernard Fellay, le supérieur général de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) dément, le 5 mars, dans le quotidien Le Nouvelliste, les rumeurs d’un rapprochement «imminent» entre la FSSPX et Rome qui  avait été annoncé par Mgr Alfonso de Galarreta, un des trois évêques de la FSSPX.

«A mon avis, ce n’est pas pour demain. cela peut encore prendre des années», a affirmé Mgr Fellay dans les colonnes du quotidien Le Nouvelliste avant d’ajouter que dans cette affaire, «il ne faut pas de précipitation, (…) ce sont des choses qui durent depuis l’an 2000».

Lors d’une conférence donnée à Versailles, en janvier dernier, Mgr Alfonso de Galaretta, un des trois évêques de la Fraternité sacerdotale saint Pie X, avait annoncé le rapprochement imminent de la FSSPX avec Rome. «Je pense que le pape va passer outre toute condition doctrinale, théorique, pratique, ou quoi que ce soit… Il va faire des pas lui-même, dans le sens d’une reconnaissance de la Fraternité. Il a déjà commencé, il va tout simplement poursuivre», avait-il annoncé dans des propos relayés par La Porte latine, site officiel du district de France de la FSSPX, le 26 février dernier.

La réconciliation de la Fraternité avec l’Eglise n’est donc pas à l’ordre du jour pour Mgr Fellay qui estime qu’»il y a beaucoup de blessures, et il faut les panser avant de pouvoir discuter sereinement». Le supérieur de la FSSPX se dit cependant «ouvert aux discussions avec Rome mais pas aux concessions».

La FSSPX a été fondée en 1970 à Ecône (VS) par Mgr Marcel Lefebvre. En 1988, l’Eglise a excommunié Mgr Lefebvre et les quatre évêques qu’il avait ordonnés sans l’autorisation de Jean Paul II. En signe d’apaisement, le pape Benoît VXI avait, en 2009, levé l’excommunication des évêques de la Fraternité Saint-Pie X. (cath.ch-apic/nv/bh)

Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. | © Keystone
5 mars 2016 | 15:38
par Bernard Hallet
Partagez!