Suisse

Mgr Morerod invite la victime de l’abbé Frochaux

Plus de vingt ans après les abus reprochés à l’abbé Paul Frochaux, Mgr Charles Morerod a invité la victime à une rencontre pour écouter, comprendre mieux les faits et sa douleur.

Selon le Matin dimanche, la victime et son amie, qui l’avait déjà accompagné en 2001, ont accepté le principe d’une rencontre. En attendant, ils restent en tractation avec l’évêque pour en déterminé les modalités. Car si l’évêque semble de bonne foi, il n’est pas question pour autant de se contenter de quelques mots contrits, relève l’amie.

Un des points est notamment d’examiner pourquoi le procès-verbal de la rencontre de 2001 avec le vicaire général Rémi Berchier et l’abbé Frochaux est si peu explicite. Tout en laissant entendre des faits graves, ce document n’indique ni l’âge ni la qualité des intervenants, et surtout celui de la victime au moment des abus reprochés à l’abbé Frochaux. Selon la victime, il se contente de foncer vers sa rapide conclusion: la rencontre sert de règlement final à cette affaire.

Un deuxième point est l’absence de ‘dossier Frochaux’ dans les archives de l’évêché, raison pour laquelle Mgr Morerod a lancé une enquête interne.

Cette fois un procès-verbal approuvé par tous les participants sera rédigé. L’évêché rappelle aussi l’enquête canonique menée par l’avocat genevois Maurice Harari. Il invite tous ceux qui savent quelque chose de cette affaire à prendre contact avec lui. (cath.ch/md/mp)

Lausanne le 12 février 2020. Mgr Charles Morerod | © Bernard Hallet
16 février 2020 | 17:20
par Maurice Page
Partagez!