Mgr Parolin: une discussion ouverte sur le célibat de prêtres sans «changement drastique»

Il est possible de s’interroger sur le célibat des prêtres, sans toutefois s’attendre à un «changement drastique», a estimé le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, dans des propos rapportés par le média italophone America Oggi, le 2 octobre 2018.

Le magistère n’est pas un «monolithe immuable» mais un «organisme vivant qui croît et se développe», a déclaré le cardinal Parolin. Cela ne signifie pas que le magistère change, mais qu’il «s’enrichit». L’enseignement sur le célibat ecclésiastique, a rappelé le haut prélat, remonte à la «tradition apostolique» mais n’est pas appliqué dans certaines Eglise catholiques orientales.

Au cours de l’entretien, le secrétaire d’Etat s’est ainsi dit convaincu de la nécessité de «s’interroger» pour vérifier si le célibat des prêtres «est vécu dans toutes ses potentialités et s’il est apprécié et valorisé». Toutefois, a-t-il aussitôt tempéré, il ne faut pas attendre de «changement drastique» sur la question, mais un «approfondissement graduel», au profit de tous et de l’annonce de l’Evangile.

«Poser la question est plus important que d’y répondre»

Si les questions d’aujourd’hui doivent être abordées à la lumière du «précieux héritage» de l’histoire de l’Eglise, a considéré le ‘numéro 2’ du Vatican, les réponses doivent permettre au peuple de Dieu de «se développer harmonieusement». Ces questions, a-t-il relevé, ne peuvent pas toutes recevoir une «réponse immédiate». Et parfois, poser la question est plus important que d’y répondre, a-t-il poursuivi.

Déjà en 2013, le cardinal Parolin avait affirmé que le célibat des prêtres n’était «pas un dogme» mais une «tradition ecclésiastique» et que la discussion était donc possible. Cette question pourrait être étudiée lors du synode d’octobre 2019 dédié à l’Amazonie, zone où d’immenses territoires souffrent du manque de prêtres. Les Pères synodaux pourraient donc se pencher sur la question de l’ordination de viri probati, c’est-à-dire d’hommes mariés. (cath.ch/imedia/xln/mg/gr)

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège (© Jacques Berset)
2 octobre 2018 | 18:29
par Grégory Roth
Partagez!