Mgr Luc Ravel, ici à Saclay (France) en 2011, au meeting des chrétiens en grandes écoles. (Photo: Wikimedia)
International
Mgr Luc Ravel, ici à Saclay (France) en 2011, au meeting des chrétiens en grandes écoles. (Photo: Wikimedia)

Mgr Ravel veut soutenir les paroissiens d'un prêtre incarcéré pour viols sur mineurs

28.11.2018 par Maurice Page

Après l’arrestation, le 20 novembre 2018, d’un de ses prêtres soupçonné de viols sur mineurs, commis dans les années 1980-1990, l’archevêque de Strasbourg est allé à la rencontre de ses paroissiens le dimanche 25 novembre. Il les a invités à parler et à collaborer avec la justice.

L’archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel, et son vicaire général, Jean-Luc Liénard, se sont partagé cinq messes des secteurs de Lautenbach (près de Guebwiller) et de Lutterbach (à côté de Mulhouse) pour répondre au choc des paroissiens, rapporte le journal La Croix.

“Je veux vous demander trois services, car je ne m’en sortirai pas sans vous”, a déclaré aux paroissiens Mgr Ravel. “Premièrement, je vous demande de garder la foi. C’est dans la prière que nous pourrons traverser ce trouble. Mais si vous pouvez avoir une confiance aveugle en Jésus, gardez présent à l’esprit que l’Église est faite de pécheurs”. Il les a enjoint ensuite à “travailler avec le diocèse à la constitution d’ici un an d’un code de bonne conduite, pour restaurer la confiance pour nos enfants”. Cette démarche était déjà prévue, après la publication en septembre d’une lettre pastorale de l’archevêque sur la crise des abus, intitulée Mieux vaut tard.

Enfin l’archevêque a invité les fidèles à dire ce qu’ils savent,”même si c’est compliqué, imprécis, même si entrent en jeu des liens affectifs. Je vous en prie, parlez. L’Église ressortira beaucoup plus belle de tout cela.”

Des fidèles surpris et émus

Selon le reportage de La Croix, les fidèles ont accueilli avec surprise mais bienveillance la démarche de l’évêque. “C’est ce que je voulais entendre. Il est du côté des victimes”, commente une femme, à la fin de la messe de Lutterbach, se disant “accablée, comme si un rouleau compresseur était passé sur moi”. Une trentenaire ne peut empêcher des larmes : “Il a baptisé mon neveu, un filleul, enterré mes grands-parents, marié des amis. Ses homélies étaient pourtant si belles. Je me sens trahie, salie. J’avais besoin de venir à cette messe pour m’apaiser”. “C’est une grande souffrance, et j’ai horreur de juger. Si dans une famille un membre est malade, il faut s’en occuper”, estime Julien, choriste de 84 ans, très ému.

Placé en détention provisoire

Âgé de 60 ans, le prêtre venait d’arriver comme curé de la communauté de paroisses du Haut Florival, à Lautenbach, près de Guebwiller, après avoir servi pendant 13 ans à Lutterbach, près de Mulhouse. Il a été interpellé à son domicile, le 20 novembre, et placé en détention provisoire. “Il existe des charges importantes,” a indiqué la procureure de la République de Mulhouse. Le prêtre doit répondre de viols sur mineurs, commis dans les années 1980 et 1990, dans le cadre de ses activités pastorales. Une partie des faits seraient prescrits. Selon la presse régionale, les viols auraient été révélés après le récent suicide d’une de ses victimes, à l’âge de 39 ans.

“Je ne savais rien avant d’être prévenu mardi par les enquêteurs, a précisé Mgr Luc Ravel arrivé à Strasbourg en 2017. “Dès que l’affaire est sortie ce jeudi matin j’ai moi-même appelé des personnes qui étaient en contact avec ce prêtre et je remercie la presse et toute personne qui pourra faire avancer l’affaire de nous communiquer ces éléments, en toute transparence avec la justice.”, a-t-il précisé. (cath.ch/cx/mp)


L'évêque brésilien de Limeira, Mgr Vilson Dias de Oliveira, a donné sa démission | diocese de Limereia

Démission d'un évêque brésilien accusé de corruption et de couverture d'abus sexuels

La théologienne allemande Doris Wagner a été membre de "Das Werk" | capture d'écran youtube

Un prêtre blanchi par le Vatican de l'accusation de harcèlement sexuel

Actualités ›