La missionnaire suisse Béatrice Stöckli est toujours vivante

11.01.2017 par Bernard Hallet

La missionnaire protestante suisse Beatrice Stöckli enlevée l’année dernière au Mali par AQMI, la branche d’Al-Qaida au Maghreb islamique, est vivante. Une vidéo diffusée par ses ravisseurs l’atteste, rapporte le site d’information Ticino news, le 11 janvier 2017.

La vidéo, d’environ deux minutes, montre la religieuse couverte d’un voile noir, déclinant d’une voix faible son identité et la date d’enregistrement du document. Elle affirme qu’elle est détenue depuis 360 jours et salue sa famille. Elle remercie le gouvernement suisse pour tout ce qu’il a fait pour obtenir sa libération. “Je suis en bonne santé”, a-t-elle ajouté.

Béatrice Stöckli a été enlevée le 7 janvier 2016 dans la ville de Tombouctou, où elle s’est établie. Elle vivait dans un quartier sensible de la ville où, selon des témoignages elle évangélisait les gens et aidait les familles les plus démunies. La Suisse a demandé la libération sans condition de sa ressortissante.

Enlevée une première fois en 2012 puis libérée, la Bâloise est retournée vivre au Mali en 2013 malgré les mises en garde de la Confédération et de ses proches. (cath.ch/catt.ch/bh)


La maison de retraite "Les chênes verts", à Montferrier, en France, est une des cinq maisons que possède la Société des missions d'Afrique. (Photo: SMA/capture d'écran)

France: homicide dans un home de la Société des missions africaines

La guerre civile au Soudan du sud a fait des milliers de morts et a débouché sur une catastrophe humanitaire. (Photo: Isaac Billy/ONU photo)

Une religieuse slovaque tuée au Soudan du Sud

Actualités ›