Vatican

Moneyval reconnaît la lutte du Saint-Siège contre les crimes financiers

Le comité Moneyval, organe du Conseil de l’Europe chargé d’évaluer les mesures adoptées contre le blanchiment de capitaux, a reconnu pour la troisième fois les efforts du Saint-Siège en matière de lutte contre les crimes financiers, communique le Saint-Siège, le 8 décembre 2017.

Le comité Moneyval a approuvé le troisième rapport de progrès de l’Etat du Vatican. Il se félicite en particulier de la création, au sein de la gendarmerie vaticane, d’une unité spécialisée dans les enquêtes sur les crimes économiques et financiers. Ainsi que de la nomination d’un Promoteur de justice adjoint spécialisé, indique le communiqué.

L’organe européen reconnaît par ailleurs que l’Autorité d’Information Financière (AIF) assume de façon efficace ses propres fonctions d’information financière, de vigilance et de réglementation.

Coopération internationale «significative»

Le comité souligne aussi le degré significatif de la coopération internationale. Dans le même temps, est-il noté dans le communiqué, il reste encore des domaines à améliorer, notamment en ce qui concerne l’application de la loi et le volet judiciaire.

L’adoption de ce rapport le 6 novembre dernier suit l’adoption du rapport d’évaluation mutuelle du 4 juillet 2012, ainsi que celle du premier rapport de progrès du 8 décembre 2015. Après ce dernier rapport, le Promoteur de justice Gian Piero Milano avait reconnu en janvier 2016 que le Saint-Siège éprouvait des difficultés à poursuivre les coupables sans la coopération de leurs pays d’origine, en particulier l’Italie. (cath.ch/imedia/ah/bh)

L'IOR (l'Institut pour les Oeuvres de religion), appelé aussi la banque du Vatican. | © Flickr/Joi Ito/CC BY 2.0
8 décembre 2017 | 17:37
par Bernard Hallet
Banque du Vatican (17), Finances (128), Moneyval (9), Vatican (434)
Partagez!