Vue sur le Lavaux, dans le canton de Vaud (Photo:Diegojack/Jacques/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
Suisse
Vue sur le Lavaux, dans le canton de Vaud (Photo:Diegojack/Jacques/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Les mormons aident à la numérisation des archives vaudoises

16.06.2016 par Raphaël Zbinden

La collaboration bénévole des mormons a permis la numérisation de deux millions de pages issues des archives cantonales vaudoises. L’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours s’efforce de retracer l’arbre généalogique de l’humanité en collectant le plus possible de données dans le monde entier.

Gilbert Coutaz, directeur des archives cantonales vaudoises (ACV), a annoncé le 15 juin 2016 la fin d’une “opération sans pareille dans le monde”, qui a duré sept ans, rapporte le quotidien romand Le Temps. Il s’est agi de numériser plus de 2 millions de pages de “registres de reconnaissances” allant du 13e siècle à la fin de l’Ancien Régime. Ces registres, appelés aussi “terriers”, décrivent les biens-fonds des anciennes seigneureries ou autorités publiques, les conditions, droits et redevances des propriétaires et des personnes occupées sur ces parcelles.

“C’est un travail que l’Etat n’aurait jamais entrepris par lui-même”, précise Gilbert Coutaz. Il en a résulté un master numérique dont les mormons et l’Etat possèdent chacun une copie.

Risques d’agrégation des données?

La collaboration entre l’Etat de Vaud et les mormons a commencé dans les années 1940. Des membres de l’Eglise basée à Salt Lake City, dans l’Utah, ont réalisé alors des microfilms de tous les registres paroissiaux, puis d’état civil. L’Etat s’est en revanche opposé, au début des années 2000, à la numérisation de ces registres, comme le souhaitaient les mormons, arguant d’un risque d’agrégation des données personnelles mises en ligne. Ce problème ne s’est cependant pas présenté avec les “terriers”, en raison de leur nature et de leur ancienneté.

Pour retracer l’arbre généalogique de l’humanité, l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours collecte le plus de données possibles, dans le monde entier. Cela permet aux mormons de proposer à leurs ancêtres les “ordonnances du salut” par procuration, autrement dit le baptême post-mortem. (cath.ch-apic/lt/rz)


La basilique Saint Pierre de Rome recèle bien des mystères| © Jacques Berset

Paris: polémique autour d’un appartement propriété du Vatican        

La FEV a déposé sa demande de reconnaissance le 9 avril 2019 | © FEV

La Fédération évangélique vaudoise dépose sa demande de reconnaissance

Actualités ›