Suisse

La mosquée contestée An'Nur de Winterthour fermera ses portes

L’association de la mosquée contestée An’Nur de Winterthour sera dissoute à la fin du mois de juin 2017. En cause le non-renouvellement du bail des locaux qu’elle occupe actuellement. Soupçonnée d’être un lieu de recrutement de djihadistes, la mosquée a suscité de fortes oppositions.

Selon le journal alémanique «Blick» les fidèles devront quitter la mosquée à fin octobre en raison de l’échéance du bail de ses locaux. Jusqu’à présent l’association n’est pas parvenue à trouver de nouveaux locaux pour y installer son lieu de culte. Selon Atef Sahnoun, membre de l’association, les gens ont peur et ne veulent rien leur louer. Cela n’a donc pas de sens d’insister. En conséquence, l’association sera dissoute dès la fin du mois de ramadan, à fin juin. Outre la question des locaux, le Blick cite d’autres raisons pour cette dissolution, comme les problèmes financiers, la difficulté de recruter un nouveau président ainsi que la forte pression publique.

La mosquée An’Nur, installée dans une zone industrielle de Winterthour, avait fait plusieurs fois les gros titres de la presse parce que des jeunes partis faire le djihad en Syrie ou en Irak l’auraient fréquentée, voire y auraient été recrutés. En novembre 2016, une enquête avait été ouverte après les appels au meurtre des mauvais musulmans par un imam éthiopien. A la suite de cette affaire, l’association faitière des organisations islamiques du canton de Zurich avait  suspendu la mosquée An’Nur. (cath.ch/kath.ch/sys/mp)

La mosquée contestée An'Nur occupait des locaux dans la zone industrielle de Wnterthour (KEYSTONE/Walter Bieri)
28 mai 2017 | 14:16
par Maurice Page
djihadistes (45) , Mosquée (29) , Winterthour (7)
Partagez!