Le chanoine Thomas Rödder pendant le baptême des cloches à Moutier | © Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0
Suisse
Le chanoine Thomas Rödder pendant le baptême des cloches à Moutier | © Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Moutier: une terre d'asile pour les cloches du Carillon Cœur Jura?

07.06.2018 par Grégory Roth

Trois cloches ont été baptisées le 5 juin 2018 à l’église Notre-Dame de la Prévôté, à Moutier, pour le vernissage de l’exposition “Cloches et Carillon”. Jusqu’à mi-août, les visiteurs peuvent sonner et contempler 17 cloches exposées, dont huit répliques de la sonnerie inaugurée il y a 300 ans à l’abbatiale prémontrée de Bellelay.

Il ne reste plus rien des dix cloches qui annonçaient les offices à l’abbatiale de Bellelay depuis 1718. Sinon la petite ‘Ste-Vierge’ de 180 kg, vendue à Noiraigue (NE) en 1798. A cette période en effet, l’abbatiale a été obligée de fermer ses portes, par ordre de Napoléon, et tout ce qui s’y trouvait fut vendu.

De tricentenaires en tricentenaires

C’est à l’approche du tricentenaire de la construction de la nouvelle abbatiale de l’ordre des prémontrés, entre 1709 et 1714 – le monastère d’origine remontant au 12e siècle – que l’association Cultura Bellelay s’est donnée pour mission de faire revivre son patrimoine régional.

Bernard Heiniger teste les cloches juste avant leur baptême | Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

“On a commencé par l’inauguration du grand orgue de l’abbatiale en 2009, soit 300 ans après la pose de la première pierre”, indique Bernard Heiniger, membre de Cultura Bellelay. “Puis un deuxième orgue, en 2014, pour le tricentenaire de l’inauguration de l’église.”

En vue du tricentenaire de la sonnerie de l’abbatiale, inaugurée le 5 juillet 1718, l’association a commandé un mémorial qui se compose de huit des dix cloches d’origine. La célèbre fonderie Rüetschi, à Aarau, qui fête ses 650 ans en 2018, a été mandatée pour réaliser ces répliques. Les premières cloches sont coulées et baptisées en 2016. Elles circulent dans le Jura, à la recherche de potentiels acheteurs. Et c’est la paroisse de Moutier qui semble être la plus séduite par ces imposants campaniformes.

Un projet commun

“Cela fait plusieurs années que nous voulions créer un carillon pour l’église catholique de Moutier. Nous imaginions installer un rideau de petites cloches sur la façade de l’actuel clocher”, explique Marco Roth, président du conseil de paroisse. La rencontre avec Bernard Heiniger, qui proposait le prêt des cloches du mémorial de Bellelay, a été un déclic pour lancer un projet commun: le Carillon Cœur Jura.

“Le Carillon Cœur Jura, comme son nom l’indique, devrait élire domicile quelque part dans la région, mais disons, aussi près que possible du clocher de Moutier”, suggère Bernard Heiniger, sur un ton enjoué. A l’heure actuelle, nul n’est capable de dire si le carillon sera installé à Moutier ou ailleurs. Le principal défi est de lever des fonds, sachant que les 25 cloches de base souhaitées, pèsent non loin de 300’000 CHF.

Tel est le but de l’exposition “Cloches et Carillon”, qui a débuté le 5 juin 2018, veille de la fête de St-Norbert, le fondateur des prémontrés. 17 cloches ont pu être réunies pour l’occasion, alors que 19 ont déjà été financées, se réjouissent les organisateurs.

Baptême de cloches

Le vernissage a débuté par le baptême de trois cloches du mémorial de Bellelay. En présence de leurs parrains-marraines, ‘Ste-Trinité’ (2100 kg), ‘St-Ange-gardien’ (880 kg) et ‘Ste-Vierge’ (190 kg) ont reçu le baptême du chanoine Thomas Rödder.

“C’était un honneur pour moi de célébrer ce baptême, le jour de la St-Norbert, exactement 25 ans après ma toute première messe”, se réjouit le bavarois d’origine, qui a été chanoine prémontré avant de rejoindre ceux de St-Maurice d’Agaune.

Le chanoine Thomas Rödder pendant le baptême des cloches | Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Bon connaisseur de carillons, Thomas Rödder réside à l’abbaye valaisanne, dont le clocher abrite un carillon de 49 cloches, soit le plus grand de Suisse. Et comme membre du Comité interconfessionnel de Bellelay, il est également parrain de deux autres cloches du mémorial: ‘St-Augustin’ et ‘St-Norbert’. “Tout un symbole pour le chanoine que je suis et qui, comme tous mes confrères, observe la règle de St-Augustin”, déclare-t-il.

Commémoration et musique d’avenir

5 juillet 2018, jour J de la commémoration du tricentenaire de la sonnerie de Bellelay, sera donné un spectacle à 20h par Schlagfertig, un groupe de percussionnistes et carillonneurs valaisans. Enfin, l’exposition se terminera le 15 août, avec concert d’orgue et trompette à 20h, afin de lancer une campagne de financement pour une plus grande ‘Ste-Vierge’, de 1500 kg cette fois-ci.

Marco Roth ne cache pas son souhait de mettre tout en œuvre pour accueillir le Carillon Cœur Jura à Moutier. “Il faudra d’abord demander un permis de construire à la commune et obtenir les autorisations nécessaires, précise le président de paroisse. Mais si ça ne devait pas fonctionner chez nous, on sait qu’il pourrait toujours y avoir des demandes de paroisses en Valais, vu la grande tradition de carillonneurs dans ce canton”. Toutefois, il espère que le projet fonctionne et qu’à l’avenir, ce soit à Moutier que de futurs carillonneurs viennent se former. (cath.ch/gr)

Le président de paroisse Marco Roth pendant le baptême des cloches | © Philippe Girardin / Flickr / <a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-ND 2.0</a>
Le président de paroisse Marco Roth pendant le baptême des cloches | © Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0
Une partie des 17 cloches exposées à Moutier | © Marco Roth
Une partie des 17 cloches exposées à Moutier | © Marco Roth

le clocher de l'Abbaye de St-Maurice abrite le plus grand carillon de Suisse (photo: Abbaye de St-Maurice)

2e Festival international de carillon à St-Maurice

Les cloches sonnent l'appel à la prière (photo prétexte) | domaine public

Philippines: les Américains rendent trois cloches volées en 1901

Actualités ›