Suisse

Multinationales responsables: Eglises réformées sur la défensive

Le peuple suisse se prononcera le 29 novembre 2020 sur l’initiative populaire concernant les multinationales responsables et les principales Eglises ont exprimé leur soutien. Si les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure s’affirment «solidaires des laissés-pour-compte», et par conséquent sont favorables à l’initiative, elles récoltent une volée de bois vert de la part de leurs membres affiliés aux partis bourgeois.

Sur la défensive face à ces manifestations de désapprobation, le Conseil synodal des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure rappelle qu’une Eglise pluraliste comme l’Eglise réformée «accueille des opinions divergentes et que toutes ont leur place». Le «point de vue» au sujet de l’initiative qu’il a publié sur le site internet refbejuso se voulait simplement «une contribution au débat».

Les Eglises, une simple opinion parmi d’autres ?

Le Conseil synodal des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure estime que le débat autour du contenu de l’initiative et ses propositions est important. Il se réjouit de constater l’existence d’un large consensus autour du respect des droits humains et de la sauvegarde de la Création.

Il va de soi pour le Conseil synodal que les opinions les plus diverses – précisément politiques – ont leur place. «Personne ne peut se prétendre plus chrétien qu’un autre sur la base de l’opinion qu’il défend».

Une «démarche d’autocritique»

Le Conseil synodal s’est exprimé en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables «sous la forme d’un point de vue» parce qu’il estime que l’initiative concerne des éléments essentiels de la mission de l’Eglise: la solidarité avec les personnes qui souffrent et la sauvegarde de la Création.

Dans une «démarche d’autocritique», l’Eglise réformée doit dans le même temps réaliser que certaines de ses prises de position peuvent être perçues comme étant provocatrices, polarisantes voire blessantes et en tirer les leçons. Un débat interne à ce sujet est déjà engagé, précise le Conseil synodal dans un communiqué daté du 19 novembre 2020. (cath.ch/ refbejuso/be)

Pour Marianne Streiff, présidente du Parti évangélique suisse»tous les êtres humains ont la même valeur» | initiative-multinationales.ch
19 novembre 2020 | 17:37
par Jacques Berset
Partagez!