Suisse

Multinationales responsables: la revue jésuite «Choisir» pour le «oui»

Bénéficiant d’un large appui des milieux ecclésiastiques, en particulier des Eglises catholique et réformées de Suisse, l’initiative pour des multinationales responsables a également le soutien de l’équipe rédactionnelle de la revue jésuite romande «Choisir». Emmenée par son directeur, le Père Pierre Emonet, elle invite à voter «oui» le 29 novembre 2020.

«En cas d’acceptation de l’initiative, notre pays, dans la droite ligne de sa tradition humanitaire initiée par l’homme d’affaire Henri Dunant, comptera parmi les Etats précurseurs en termes d’avancées juridiques vers plus de justice sociale», écrit la revue éditée par les jésuites de Suisse romande dans sa newsletter de novembre.

Amour du prochain et préservation de la Création

Pour les Eglises, cette initiative se fonde sur deux exigences centrales et universelles du message biblique: l’amour du prochain et la préservation de la Création. «Un message qui n’a pas de frontières!», souligne la revue.

Affiche des Eglises pour des multinationales responsables

L’article constitutionnel sur lequel les Suisses sont appelés à se prononcer exige en effet que les entreprises ayant leur siège dans notre pays soient tenues responsables quand leurs filiales ou les établissements qu’elles contrôlent à l’étranger violent les droits humains ou dégradent l’environnement. En cas de non-respect de ce devoir de diligence, elles devront répondre de leurs actes devant des tribunaux suisses.

«Le commerce global implique une responsabilité globale»

Comme le Père Christian Rutishauser, Provincial des jésuites de Suisse, qui fait partie des personnalités d’Eglises engagées à titre personnel pour cette initiative, il s’agit d’être «pour des multinationales responsables parce que le commerce global implique une responsabilité globale».

A noter encore que tout comme la revue «Choisir», la Fondation jésuites international ainsi que le Service jésuite des réfugiés (JRS) suisse font, eux aussi, partie des organisations religieuses soutenant l’initiative.

Aide au discernement avec ethik22 et la Plateforme Dignité et Développement

Pour éclairer le débat autour de cette initiative, ethik22, à Zurich, et la Plateforme Dignité et Développement, présidée par le professeur Paul H. Dembinski, ont édité une brochure dans laquelle elles proposent une démarche de discernement en trois temps (Voir, Juger, Agir), à la lumière de l’éthique sociale fondée sur l’enseignement social de l’Eglise catholique.

Les quatre auteurs de ce texte, les économistes Paul H. Dembinski, professeur à l’Université de Fribourg, et Dominique Biedermann, ancien directeur de la Fondation Ethos, ainsi que Jean-Claude Huot, aumônier et formateur d’adulte, et l’éthicien Thomas Wallimann-Sasaki, arrivent à la conclusion qu’un «oui» à cette initiative est justifié. Le but final étant l’action. Cette publication est disponible sur le site de la Plateforme Dignité et Développement ainsi que sur celui d’ethik22.ch. (cath.ch/choisir/be)

A lire aussi sur le site de Choisir:

Jean-Claude Huot, Laudato si’ face à l’initiative pour des multinationales responsables

Michel-Maxime Egger, Se transformer et agir, une réflexion axée autour des liens de l’initiative avec l’écologie intégrale prônée par le pape François.

Lucienne Bittar, Des entreprises responsables, qui présente notamment la Campagne Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales, menée sur le plan européen par une coalition de plus de 200 organisations de la société civile.

Yvan Maillard Ardenti, Négoce international, qui présente le cas de la multinationale Vitol, active dans le domaine pétrolier. JB

Des églises affichent leur appui à l'initiative pour des multinationales responsables |DR
18 novembre 2020 | 16:11
par Jacques Berset
Partagez!