Suisse

Multinationales responsables: le cavalier seul du diocèse de Coire

A la veille de la votation fédérale du 29 novembre 2020 sur l’initiative populaire concernant les multinationales responsables, à laquelle les principales Eglises ont exprimé leur soutien, le diocèse de Coire fait exception. Sur son site internet, en première page, le diocèse prend ses distances et affirme que cette initiative «ne peut prétendre être la seule mesure correcte ou possible».

Giuseppe Gracia, chargé des médias et de la communication pour le diocèse de Coire, dans un long développement, estime qu’il existe différentes façons de promouvoir le principe de justice et de durabilité. Et de citer à ce propos l’article 37 de la Constitution dogmatique sur l’Eglise «Lumen gentium» (Lumière des nations) sur la relation des laïcs avec la hiérarchie. Il rappelle que les pasteurs sont appelés à respecter et à reconnaître «la juste liberté qui appartient à tous dans la cité terrestre».

Opposé à «l’instrumentalisation» des édifices religieux

Le diocèse estime par conséquent «inapproprié» d’attribuer à cette initiative populaire le statut d’une mesure approuvée par l’Eglise et de donner ainsi l’impression que les fidèles qui ne l’approuvent pas ne sont pas catholiques ou agissent contre la doctrine de l’Eglise.  

Au nom du diocèse, Giuseppe Gracia s’oppose en outre à «l’instrumentalisation» d’édifices religieux du diocèse de Coire, que ce soit à des fins commerciales, comme pour poser des antennes de téléphonie mobile, ou à des fins politiques. Par conséquent, estime-t-il, il n’est pas approprié de mettre des drapeaux portant des «messages politiques partisans» sur les églises et les édifices religieux, affirmant que cela «est contraire à la dignité de nos lieux de culte et divise les fidèles».

Affiche des Eglises pour des multinationales responsables

A travers la Suisse, plus de 700 paroisses soutiennent l’initiative, et de nombreux clochers s’ornent depuis des mois de banderoles prônant le «oui».

Le «oui» de la Conférence des évêques suisses

La Conférence des évêques suisses (CES), par le biais de sa commission nationale «Justice et Paix», recommande de voter «oui» à l’initiative pour des multinationales responsables. «Justice et Paix» a étudié en profondeur l’initiative et recommande, en s’appuyant sur la perspective de l’éthique sociale, de l’approuver lors des votations du 29 novembre 2020.

La commission rappelle que les droits de l’homme ne sont pas négociables et que la protection de l’environnement est un devoir. «L’initiative pour des multinationales responsables est un élément important pour l’obligation du respect des droits de l’homme et de la protection de l’environnement. Elle est par conséquent une contribution importante en faveur d’un monde plus juste». (cath.ch/ces/be)

Giuseppe Gracia, porte-parole du diocèse de Coire, avec le cardinal Kurt Koch | © Jacques Berset
24 novembre 2020 | 13:06
par Jacques Berset
Partagez!