Vatican

«Ne renoncez pas aux grands rêves», déclare le pape aux jeunes

«Nous ne sommes faits pour réaliser les rêves de Dieu en ce monde», a déclaré le pape François lors de la messe du 22 novembre 2020, durant laquelle la croix des Journées mondiales de la jeunesse a été remise à de jeunes Portugais. Les JMJ diocésaines auront lieu désormais le dimanche du Christ roi, a par ailleurs annoncé le pape.

«Ce sont les œuvres de miséricorde, qui rendent éternelle notre vie», a d’abord rappelé le pontife argentin. Il s’est exprimé devant une assemblée dans laquelle figurait une délégation de jeunes des Journées mondiales de la jeunesse 2023, venue du Portugal pour recevoir la croix des JMJ. Il a appelé chacun à se demander: «Est-ce que j’aide quelqu’un qui ne peut pas me le rendre? Suis-je ami d’une personne pauvre?». Le Seigneur nous attend là, auprès des plus pauvres.

«Chers jeunes,(…) ne renonçons pas aux grands rêves, a poursuivi le pape. Ne nous contentons pas de ce qui est dû». «Le Christ ne nous veut pas garés sur les côtés de la vie, mais en marche vers de grands objectifs, avec joie et audace», a-t-il ajouté. «Nous ne sommes pas faits pour rêver des vacances ou de la fin de semaine, mais pour réaliser les rêves de Dieu en ce monde». Il s’agit d’embrasser la gloire de Dieu et non la gloire du monde «parce que les œuvres de miséricorde rendent gloire à Dieu plus que tout autre chose».

«On ne possède la vie qu’en la donnant»

Et les grands rêves partent des grands choix, a estimé le pape. «Nous devenons ce que nous choisissons, en bien ou en mal». «Si nous choisissons de voler, nous devenons des voleurs». De même, «si nous choisissons de passer des heures devant le téléphone portable, nous devenons dépendants ».

La beauté des choix dépend de l’amour, a-t-il poursuivi: «Si nous vivons fermés et indifférents, nous restons paralysés, mais si nous nous dépensons pour les autres, nous devenons libres. Car on ne possède la vie qu’en la donnant».

Et le pape de poursuivre: «l’amour pousse à passer de la question ›pourquoi je vis’ au ›pour qui je vis?’». Il suppose de ne pas rester accrochés aux pourquoi de la vie sans quoi nous risquons de passer des années à penser à nous-mêmes sans commencer à aimer», a mis en garde l’évêque de Rome.

Les JMJ diocésaines le dimanche du Christ roi

«J’ai décidé de transférer, à partir de l’année prochaine, la célébration diocésaine des JMJ du Dimanche des Rameaux au Dimanche du Christ Roi», a annoncé le pape François à l’issue de la messe. Cette décision a été prise «après avoir écouté divers points de vue et le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie», a expliqué le pape.

De cette manière, «le Mystère de Jésus Christ Rédempteur de l’homme demeure au centre, comme l’a toujours souligné Saint Jean Paul II, initiateur et patron des JMJ», a poursuivi le pontife. Saluant les jeunes du monde entier et tout particulièrement les deux délégations présentes, l’une composée de jeunes Panaméens, l’autre de jeunes Portugais, il leur a fait cette invitation: «Criez par votre vie que le Christ vit et que le Christ règne, qu’il est le Seigneur! Si vous vous taisez, les pierres crieront».

À l’issue cette messe de la fête de Christ Roi, les symboles des Journées mondiales de la jeunesse, la Croix et de l’icône de Marie Salus Populi Romani, ont été remis à la délégation de jeunes Portugais en vue des JMJ 2023. Les deux symboles ont été placés par de jeunes Panaméens devant l’autel de la chaire de Saint-Pierre. Les jeunes Portugais se sont ensuite avancés pour les recevoir. (cath.ch/imedia/cg/bh)

«Le Christ ne nous veut pas garés sur les côtés de la vie, mais en marche vers de grands objectifs, avec joie et audace» | © Vatican Media
22 novembre 2020 | 14:21
par I.MEDIA
Jeunes (124), Messe (187), pape françois (1930)
Partagez!