Nigeria: Les chrétiens appelés à l’unité face à la menace d’implosion de la CAN

L’Association chrétienne du Nigeria (CAN) est sous le feu des projecteurs, car son président actuel, le pasteur pentecôtiste Ayo Oritsejafor, est accusé de vouloir modifier sa constitution pour obtenir un troisième mandat à la tête de la principale association œcuménique du Nigeria.

Yakubu Dogara, président de la Chambre des représentants (parlement) du Nigeria, a exhorté la direction de la CAN à mettre «la paix et l’unité de l’Eglise chrétienne au-dessus des intérêts égoïstes» avant les prochaines élections à la présidence de l’association, rapportent les médias nigérians le 24 février 2016.

Le pasteur Ayo Oritsejafor s’accroche à son poste

Cet appel du président de l’assemblée nationale nigériane fait suite à des inquiétudes liées à l’idée prêtée au pasteur Ayo Oritsejafor, président sortant de la CAN, dont le mandat arrive à échéance en juillet prochain, de modifier ses statuts pour se maintenir à la tête de l’organisation.

Face à cette situation qui menace la stabilité de la CAN – une organisation rassemblant les Eglises chrétiennes du Nigeria depuis 1976 -,  le président du parlement a rappelé aux responsables du Conseil, que «la tâche des dirigeants chrétiens était de construire l’unité, conformément aux enseignements du Christ».  »Le leadership de la CAN, a-t-il poursuivi, est un privilège et une opportunité pour le servir»,  tout en insistant sur le fait que l’amour et le sacrifice doivent être la force motrice de ce leadership.

Un jet privé comme cadeau d’anniversaire

Selon le journal nigérian «Leadership», le pasteur Ayo Oritsejafor fait partie du «club d’élite du clergé nigérian» qui possède un jet privé. Il a reçu en cadeau un Bombardier/Challenger 601, d’un coût d’environ 3,8 millions d’euros, le 10 novembre 2012, à l’occasion de son anniversaire et de celui de ses 40 années de ministère évangélique à Warri, dans l’Etat de Delta, au sud-est du Nigeria. C’est là qu’il a fondé la «Word of Life Bible Church» (Eglise biblique de la parole de la vie).

Le journal en ligne, citant une «source interne» de la CAN, écrit que le pasteur Ayo aurait peur de faire face à un procès sur son implication présumée dans des scandales financiers et veut rester sous le manteau de la CAN pour éviter la justice. Ce serait la raison pour laquelle il ne voudrait pas quitter le fauteuil de président. Des milieux chrétiens opposés à ce changement statutaire envisageraient de mobiliser leurs leaders pour créer un nouvel organisme chrétien, «au nom de la vérité et de la justice».

Face à cette situation qui menace la stabilité de la CAN,  le président du parlement a rappelé aux responsables du Conseil, que la tâche des dirigeants chrétiens était de construire l’unité, «conformément aux enseignements du Christ». (cath.ch-apic/ibc/be)

Le pasteur Ayo Oritsejafor, président sortant de la CAN
25 février 2016 | 12:04
par Jacques Berset
Ayo Oritsejafor (1), CAN (1), Nigeria (152)
Partagez!