International

Nigeria: onze jeunes chrétiens tués lors d’une procession de Pâques

Onze jeunes chrétiens qui faisaient une partie d’une procession de Pâques ont été tués dans la nuit du 20 au 21 avril 2019 au nord-est du Nigeria, par un officier de police et son collègue. Les deux membres des forces de sécurité ont ensuite été tués à leur tour par les jeunes survivants.

Les jeunes processionnaires ont croisé la route des deux policiers en véhicule à un carrefour près de la ville de Gombe, selon Isaac Kwadang, responsable du service d’ordre du groupe de fidèles, relayé par le quotidien nigérian The Guardian. Les deux officiers de police, qui n’étaient pas en service, se sont arrêtés pour invectiver les jeunes concernant le blocage de la route provoqué par la procession. Ils les ont ensuite devancés sur une certaine distance, puis ont garé leur voiture et éteint les phares. Une fois que la procession s’est retrouvée devant eux, ils ont redémarré le véhicule et foncé sur le groupe. Une dizaine de jeunes ont été tués sur le coup, et une trentaine ont été blessés. Les deux officiers ont ensuite tentés de fuir, mais ont été rattrapés par les autres jeunes, qui les ont lynchés.

Accident ou meurtre?

Alors que la police s’oriente vers la thèse d’une perte de maîtrise du véhicule, les témoins assurent que l’acte était délibéré.

Le président de l’Association des chrétiens du Nigeria (CAN), le Père Abare Kala, a appelé ses coreligionnaires à éviter de se faire justice eux-mêmes, et à respecter la loi. Il a exhorté la communauté chrétienne à rester calme et à permettre aux autorités de prendre les mesures nécessaires.

De nombreux chrétiens ont été tués au Nigeria ces dernières années dans des attaques perpétrées le plus souvent par le groupe djihadiste Boko Haram. (cath.ch/ibc/rz)

Le véhicule conduit par le policier a heurté une dizaine de jeunes | photo d'illustration © fabcom/Flickr/CC BY-NC 2.0
25 avril 2019 | 16:09
par Raphaël Zbinden
Partagez!