International

Nigeria: un prêtre enlevé et assassiné

Le Père John Gbakaan, curé de la paroisse Saint Antoine de Gulu, dans le diocèse de Minna, au Nigeria, a été enlevé et tué le 15 janvier 2021 le long de la route reliant Lambata à Lapai.

L’enlèvement et l’assassinat du Père John Gbakaan ont été confirmés à l’agence Fides, le 17 janvier 2021, par le curé de la paroisse Sainte Thérèse de Madala, le Père John Jatau. Selon ce dernier, son confrère, prêtre du diocèse de Minna, accompagné de son frère, revenait d’une visite à sa mère dans l’État de Benue lorsque son véhicule a été attaqué par des hommes armés.

Demande de rançon

Les deux hommes ont été pris en otage par des bandits armés qui ont demandé une rançon de 30 millions de Naira, ramenée finalement à cinq millions (11’7000 francs), au diocèse de Minna le 16 janvier.

Entre temps, le corps sans vie du prêtre a été retrouvé ligoté à un arbre dans les environs de la route où avait eu lieu l’enlèvement. Le Père Gbakaan aurait été tué à coups de machette. Les coups très violents assenés au prêtre ont rendu la reconnaissance du corps difficile. On est toujours sans nouvelles du frère du Père Gbakaan, lequel se trouverait encore entre les mains de ses ravisseurs.

«Choquant et douloureux»

L’Association chrétienne du Nigeria (CAN) a demandé au gouvernement fédéral de mettre un terme à l’enlèvement et au meurtre de responsables religieux de la part de bandits sur le territoire national. Le vice-président de la CAN – région septentrionale – le pasteur John Hayab, a qualifié de «choquant et douloureux» le meurtre du prêtre, affirmant que l’insécurité dans le nord a pris une dimension alarmante.

Les rapts contre rançon sont devenus monnaie courante dans le pays et visent de plus en plus le clergé et les religieux. En décembre dernier, Mgr Moses Chikwe, évêque auxiliaire du diocèse d’Owerri, avait été enlevé avec son chauffeur par des hommes armés. Le pape François avait lancé un appel pour leur libération lors de son Angélus dominical et les deux hommes avaient été relâchés quelques heures plus tard.

Le Nigeria reste l’un des pays les plus à risque pour les chrétiens. Les exactions et meurtres commis à leur encontre ne cessent d’augmenter depuis plusieurs années, surtout dans le nord, région mise en coupe réglée par des bandes armées et les islamistes de Boko Haram, dont le champ d’action s’étend aussi aux États voisins. (cath.ch/fides/vatnews/bh)

Le Père John Gbakaan a été enlevé avant d'être assassiné à coups de machette | Capture-Ecran
20 janvier 2021 | 13:19
par Bernard Hallet
Partagez!