Nouvel album de Leader Vocal 'Ils préfèrent nous voir morts'
Suisse
Nouvel album de Leader Vocal 'Ils préfèrent nous voir morts'

Dans son nouvel album, le rappeur de "Leader Vocal" dénonce la persécution des chrétiens

24.03.2016 par Jacques Berset, cath.ch

“Leader Vocal” sort vendredi 25 mars 2016 un double album de plus de trente titres, intitulé “Ils préféreraient nous voir morts”, qui dénonce la persécution des chrétiens dans le monde.  Ce groupe de rap chrétien – dont le studio se trouve à Mutrux, dans le district du Jura-Nord vaudois – a été créé par deux frères originaires des îles du Cap-Vert, François et David Furtade.

Rappeur depuis l’âge de 14 ans, traînant sa jeunesse révoltée dans les quartiers populaires de Clermont-Ferrand et à travers la France, dans les banlieues-ghettos, François Furtade se convertit en 1993. Il fait désormais de la “musique pour le Royaume de Dieu”. Dans sa jeunesse, le rappeur s’en prenait plutôt agressivement à la police, aux injustices subies par les minorités, les Noirs… “A 18 ans, j’ai fait une rencontre vraiment personnelle avec Christ, et là ma vie a complètement changé. Je savais qu’un jour je serais pasteur”, confie-t-il à cath.ch.

Autodidacte de l’Evangile

François Furtade vit en Suisse depuis 5 ans, dans le Val de Ruz, au-dessus de Neuchâtel. Marié, père de famille, il est aujourd’hui pasteur autoproclamé d’une Eglise évangélique qu’il a fondée à Mutrux, nommée Bethel International. “Un peu anti système, autodidacte de l’Evangile, je n’ai jamais été ordonné pasteur”.

Ancien boxeur, il est aujourd’hui entraîneur de boxe à Neuchâtel et travaille comme pasteur à mi-temps. Son frère David est missionnaire de cette Eglise et vit en Espagne. Tous deux se voient régulièrement pour préparer leurs albums de rap.

C’est en 1997 qu’il assiste pour la première fois à des réunions de l’ONG “Portes ouvertes”, qui prend la défense des chrétiens persécutés. Mais ce n’est que plus tard qu’il a vraiment pris conscience de la portée de la “christianophobie”, notamment grâce à sa femme. Elle était tombée sur un site recensant les persécutions subies par les chrétiens. Ses convictions chrétiennes, François Furtade ne les cache pas dans le milieu de la boxe qu’il fréquente.

https://www.facebook.com/InfoChretienne/videos/1017843251633257/

“L’islam n’a pas tout compris de Jésus-Christ”

“J’ai des contacts avec de jeunes musulmans, des boxeurs de confession islamique, je leur dis ce que je crois, sans pour autant être dans le prosélytisme. L’islam est très présent dans le rap, mais je constate que c’est une religion qui n’a pas tout compris de Jésus-Christ,  réellement… ”

François Furtade souligne qu’il collabore volontiers avec les Eglises établies, et ne milite contre la persécution des chrétiens que depuis quelques années. Au-dessus des villages de Mutrux et de Provence, il va fréquemment à la rencontre des requérants d’asile hébergés par la Confédération dans l’ancienne caserne des Rochats. “J’ai des contacts avec le service d’aumônerie. Nous organisons tous les quinze jours des cultes dans notre Eglise, et une entreprise de Ste-Croix nous prête un bus pour transporter les requérants d’asile”.

Attentats de Bruxelles: “Satan est là vraiment à l’œuvre”

“Ce qui vient de se passer à Bruxelles, les attentats, tout cela me plonge dans la perplexité, dans l’incompréhension. Mais ces attaques me rappellent ce que vivent quotidiennement les chrétiens en Syrie, en Irak… Je ne pense pas forcément à l’islam dans ce cas; cela me rappelle d’abord  que Satan est là vraiment à l’œuvre!”, conclut le rappeur de “Leader Vocal”. Qui précise que ce nouvel album est parrainé par “l’Observatoire de la Christianophobie”, une organisation à laquelle sont souvent accolés en France les qualificatifs d'”islamophobe” et d'”intégriste”. (cath.ch-apic/be)

Leader Vocal David et François Furtade (Photo: DR)
Leader Vocal David et François Furtade (Photo: DR)

Actualités ›