Nouvelle démission au sein de la 'banque du Vatican'

19.02.2018 par I.MEDIA

La juriste Mary Ann Glendon a décidé de quitter ses responsabilités au sein du Conseil de surintendance de l’Institut des œuvres de religion (IOR), a rapporté le quotidien italien La Repubblica le 19 février 2018. L’Américaine de 79 ans a choisi de se dédier à d’autres causes catholiques, a indiqué un communiqué de l’IOR, la ‘banque du Vatican’.

L’IOR a “pris acte“ de la décision de Mary Ann Glendon de démissionner du Conseil de surintendance et la remercie pour sa “contribution en particulier dans le processus de définition du cadre juridique“, peut-on lire dans le communiqué diffusé le 16 février. L’Américaine était membre depuis 2014 de ce conseil laïc, chargé de s’occuper de la gouvernance de l’Institut.

Catholique, experte en problèmes juridiques, Mary Ann Glendon avait été ambassadeur des États-Unis près le Saint-Siège entre 2007 et 2009. En 2013 et 2014, elle avait été membre d’une commission créée par le Pape François pour recueillir auprès de l’IOR des informations et émettre des pistes de réformes.

Ce départ intervient deux semaines après celui de Santo Mirabelli, responsable de la sécurité informatique de l’IOR et trois mois après celui de Giulio Mattietti, adjoint du directeur général. (cath.ch/imedia/mp)


L'IOR, la 'banque du Vatican' affiche un bénéfice de 17,5 millions d'euros pour 2018. | © Flickr/Jim McIntosh/CC BY 2.0.

Finance: l'IOR dans les chiffres noirs en 2018

L'IOR (l'Institut pour les Oeuvres de religion), appelé aussi la banque du Vatican. | © Flickr/Joi Ito/CC BY 2.0

Des résultats positifs de la lutte contre les activités financières frauduleuses au Vatican

Actualités ›