Pour le pape François, ceux qui sont fidèles au Christ ne craignent pas le jugement de Dieu (Photo:Pixabay.com)
Vatican
Pour le pape François, ceux qui sont fidèles au Christ ne craignent pas le jugement de Dieu (Photo:Pixabay.com)

Nouvelle série de canonisations et béatifications

07.03.2018 par I.MEDIA

Outre les prochaines canonisations de Paul VI et de Mgr Romero, le Saint-Siège a promulgué le 7 mars 2018 les décrets ouvrant la voie à la canonisation, la béatification ou la reconnaissance de vertus héroïques de prêtres, religieuses et laïcs. Parmi eux se trouvent huit femmes.

Vers la canonisation

Le bienheureux Francesco Spinelli (1853-1913) est né à Milan, dans le nord de l′Italie. Ordonné prêtre diocésain en 1873, il a notamment pris en charge l′éducation d′enfants et s’est tourné vers les personnes démunies. Il a fondé en 1882 l′Institut des sœurs adoratrices du Saint-Sacrement dont le but est l′accueil des orphelins et l′enseignement. Il a en particulier recommandé aux religieuses ″d′adorer avec l’amour le plus ardent le Très Saint-Sacrement et puiser en lui la flamme de la charité envers le prochain″.

Le bienheureux Vincenzo Romano (1751-1831) a été le curé d′une paroisse proche de Naples (Italie) pendant plus de trente ans. Originaire d′un milieu modeste et profondément religieux, il s’est inlassablement dévoué aux pauvres et aux malades, ainsi qu′aux enfants défavorisés. Surnommé le ″prêtre travailleur″, il allait régulièrement, crucifix en main, à la rencontre des populations.

La bienheureuse Maria-Katharina Kasper (1820-1898) est la fondatrice de la congrégation des Pauvres servantes de Jésus-Christ. Paysane d′origine allemande, elle a connu toute sa vie le travail et les privations. Pour soulager les misères physiques et spirituelles, elle a fondé un ordre religieux aujourd’hui présent en Europe, en Afrique et en Amérique.

En voie de béatification

Un miracle attribué à la vénérable Maria Felicia de Jésus Sacrement (1925-1959) a été reconnu. Née au Paraguay, elle s′est engagée dans les rangs de l′Action catholique et dans la catéchèse d′enfants, mais aussi d′étudiants et de jeunes travailleurs. Entrée au carmel à trente ans, elle est frappée par une maladie dont elle meurt quatre ans plus tard. Le pape Benoit XVI l′a déclarée vénérable en 2010.

Le martyre de la slovaque Anne Kolesárová (1928-1944) a également été reconnu. Née dans une famille pieuse, elle a vécu quotidiennement sa foi profonde. Durant l′automne 1944, en pleine guerre, les militaires de l′armée soviétique ont occupé le village où elle résidait. Voulant s′échapper des griffes d′un soldat, la jeune fille de 16 ans est abattue sur le champ d′une rafale dans le dos par haine de la foi.

Reconnaissance de vertus héroïques

Le pape François a reconnu les vertus héroïques du Père Bernardo Lubienski (1846-1933), Polonais issu de la congrégation du Très Saint Rédempteur. Après une dizaine d′années de mission en Allemagne et Angleterre, il est retourné servir en Pologne en tant que supérieur d′une maison et responsable de la formation de jeunes missionnaires.

Les vertus héroïques de Cecilio Maria Cortinovis (1885-1984) sont également reconnues. Ce religieux italien, frère mineur capucin, s′est engagé dans le domaine caritatif auprès des personnes démunies de la communauté milanaise, en fondant notamment l′oeuvre de saint François pour les pauvres.

Le successeur de Pierre a aussi reconnu les vertus héroïques attribuées à Giustina Schiapparoli (1819-1877). C’est à elle que revient principalement la création et l’expansion de la Congrégation des sœurs bénédictines de la Divine Providence à Voghera (italie) au 19e siècle. Par l’humilité, le silence, le travail, la prière, la pauvreté et l’abandon confiant à la divine Providence, ces religieuses sont notamment tournées vers l′accueil des orphelins et les enfants des rues.

De la même congrégation, Maria Schiapparoli (1815-1882) est reconnue par le Souverain pontife pour ses vertus héroïques. Cette religieuse italienne a également participé à la fondation au 19e siècle des sœurs bénédictines de la Divine Providence.

Maria Antonella Bordoni (1916-1978), laïque du Tiers-Ordre de saint Dominique, est reconnue pour ses vertus héroïques. Maria Antonella Bordoni a fondé la fraternité laïque des Petites sœurs de la Mère de Dieu, désormais rebaptisée Petites filles de la Mère de Dieu.

Le pontife reconnaît enfin les vertus héroïques d’Alessandra Sabattini (1961-1984), une jeune laïque italienne. Cette servante de Dieu a été étudiante en médecine. Durant sa courte vie, elle a consacré une large partie de son temps aux jeunes et aux pauvres. (cath.ch/imdia/mp)


Nunztio Sulprizio, enfant maltraité mort à 19 ans va être canonisé. | DR

L'Eglise reconnaît trois miracles

Agé de 80 ans, le Cardinal Angela Amato doit quitter son poste. | Jeffrey Bruno/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Le cardinal Angelo Amato quitte la Congrégation pour les causes des saints

Actualités ›